dim. Août 18th, 2019
B737 Transavia

Boeing 737 Transavia © DR

Transavia va pouvoir se developper !

Transavia va pouvoir se développer. Le SNPL se dit prêt à négocier avec la direction pour enterrer l’accord de 2014 (2006 pour l’accord initial) qui limite à 40 appareils la flotte de Transavia France.

Partages

Transavia va pouvoir se développer. Le SNPL se dit prêt à négocier avec la direction pour enterrer l’accord de 2014 (2006 pour l’accord initial) qui limite à 40 appareils la flotte de Transavia France.

L’accord signé en 2014 entre les pilotes et la direction limite le nombre d’avions dans la flotte de Transavia a 40 unités. Actuellement la low-fare française du groupe Air France – KLM en exploite 38. De plus, cet accord limite à 200 sièges la capacité maximum et à 2 500 miles nautiques la distance maximum.

Ben Smith souhaite donc trouvé un moyen de libérer Transavia de ses freins pour lui permettre de poursuivre sa croissance. Depuis son arrivée le nouveau patron du groupe Air France – KLM a réussi à faire avancer de nombreux dossiers en négociant avec le SNPL, salaire, instructeurs…

Du coté des pilotes Air France on s’interroge. Un pilote interrogé par La Tribune indique :

Déplafonner pourquoi faire? Quelles lignes veut-il développer? Transavia va-t-elle faire des vols domestiques au départ d’Orly ou entre aéroports régionaux? Avec quelle flotte? Quel avenir pour Air France-HOP?  Veut-il également positionner Transavia sur l’alimentation du hub de Roissy?

Le SNPL est prêt à lâcher du leste mais pas à n’importe quel prix. En contrepartie de l’abandon de cet accord il demande la mise en place d’un contrat unique pour les pilotes Air France et Transavia. La direction n’est pas très favorable car elle ouvrirait la boite de pandore. Si elle accepte un contrat unique pour les pilotes elle pourrait bien voir les hôtesses de l’air et stewards monter au créneau pour la même demande. Autant dire que les charges salariales pourraient fortement augmenter et les personnels sols pourraient, eux aussi, faire la même demande ! Les autres syndicats ont créé une intersyndicale afin de participer aux négociations à venir.

La direction d’Air France et le SNPL se donne un mois pour trouver un accord.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 637 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages