Air France, préavis levé ! – PNC Contact
mercredi 17 juillet 2019
Boeing 777 de la compagnie aérienne Air France

Air France Boeing 777 © EyOne

Air France, préavis levé !

Air France ne sera pas en grève ce week-end, du moins la grève ne devrait pas avoir de conséquence sur le trafic de la compagnie aérienne.

Boeing 777 de la compagnie aérienne Air France
Air France Boeing 777 © EyOne

Air France ne sera pas en grève ce week-end, du moins la grève ne devrait pas avoir de conséquence sur le trafic de la compagnie aérienne.

L’intersyndicale a levé son préavis qui courrait pour les journées du 23 au 26 juin 2018. Seul un syndicat de pilote peu représentatif, le SPAF, a décidé de maintenir le sien.

L’intersyndicale souhaite temporiser en attendant la nomination du nouveau PDG qui devra se faire avant la mi-juillet 2018. Elle a la « conviction qu’il sera plus efficace d’attendre le bon interlocuteur et prend, par conséquent, la décision de suspendre son préavis du 23 au 26 juin ». Elle souhaite pouvoir négocier dans de bonnes conditions pour obtenir les augmentations de salaire qu’elle réclame depuis plusieurs mois.

Une bonne nouvelle pour les clients d’Air France qui pourront partir en vacances l’esprit tranquille, pour ce qui est du retour…

Partages

2 thoughts on “Air France, préavis levé !

  1. « suspendre » :  » Interrompre (une action) pour quelque temps  »
    Quelque temps : voir qui est le nouveau PDG et préparer les échéances électorales d’Automne.
    400 millions pour un résultat nul…et vraisemblablement de nouveaux conflits en perspective

  2. @Icare : Nous sommes d’accord. La Direction sortante a laissé pourrir la situation et elle aurait mieux fait d’accepter plutôt que de déjà perdre l’équivalent de deux années d’augmentation.

    Pas grave, la Direction par interim à promis de nouvelles imprimantes et des casques pour travailler.

    Cela devient pittoresque !

    Que l’état sorte de cette société, cela fera du bien a tous. Et dire que cette boite semble la seule à ne pas vouloir d’état actionnaire, alors que de nombreuses autres souhaitent une nationalisation même temporaire.
    C’est dire si le dialogue semble difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 418 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages