Air France, c'est compliqué ! – PNC Contact
mercredi 17 juillet 2019
Boeing 787 Air France

Boeing 787-9 Air France © Mathieu Douhaire

Air France, c’est compliqué !

Air France aura perdu 400 millions d’euros avec les grèves, pour le moment…

Boeing 777 Air France
Boeing 777 Air France © Air France

Air France aura perdu 400 millions d’euros avec les grèves, pour le moment…

L’intersyndicale a demandé hier la reprise des négociations sur ton d’ultimatum si l’on en croit les propos de Karim Taïbi de FO :

On laisse une chance à la négociation mais il faut que la direction revienne vite vers nous.

La direction a fait savoir que ce n’était plus le moment de négocier :

La direction d’Air France réaffirme que la période qui s’ouvre ne permet pas d’engager une quelconque négociation.

Même le gouvernement s’y met, la ministre des transports a déclaré :

Moi, je suis préoccupée pour l’avenir d’Air France et je pense que tous ceux qui sont attachés à cette très belle entreprise peuvent l’être.

Les bataves ne sont pas en reste. Michiel Wallaard, représentant du syndicat néerlandais CNV a indiqué :

KLM se porte mieux que jamais et nous avons conclu deux accords très raisonnables au cours des dernières années. Nous espérons que l’autre partie de la compagnie suivra. Nous voulons continuer avec Air France et nous ne demandons pas un divorce. Mais sans une solution rapide nous devons penser à un plan B. L’un des scénarios auquel on peut penser est un rachat de KLM par un autre partenaire, comme Delta.

La situation chez Air France ne semble pas être en passe de s’améliorer et, entre autre répercussion, la valorisation de la compagnie aérienne a perdu 46% depuis le début de l’année à un peu plus de 3 milliards d’euros. En comparaison la Lufthansa est à 12 milliards d’euros.

 

Partages

3 thoughts on “Air France, c’est compliqué !

  1. Avec un cours de brut à 77 dollars qui va continuer à grimper dans les semaines et mois qui viennent, on entre dans un autre scénario de marché…redouté…
    JMJ est arrivé en 2016 avec un alignement des planètes idéal ce qui ne va pas être le cas de son/sa successeur quand il/elle arrivera un jour.
    Consolidation en Europe, réduction des coûts, etc…

  2. L’absence de proposition et de volonté de négociation de la Direction n’oriente pas vers une solution rapide mais vers un risque de reprise potentielle du conflit.
    Sur le calcul du coût des jours de grève, je compare avec le nombre de jours de grève chez Lufthansa avec un nombre de vols annulés très important et un coût par jour de grève très inférieur à ce qui est annoncé chez Air France. quelqu’un peut-il m’expliquer?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 418 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages