ven. Août 23rd, 2019
galons pilote

Vestes pilotes © DR

Pilote et drogue

easyJet, comme n’importe qu’elle compagnie aérienne digne de ce nom, ne badine pas avec la drogue et l’alcool.

Partages
Airbus A319 easyJet
Airbus A319 easyJet © AeroWorldPictures

easyJet, comme n’importe qu’elle compagnie aérienne digne de ce nom, ne badine pas avec la drogue et l’alcool. Un pilote de la compagnie aérienne en a fait l’expérience après avoir comparu pour « mise en danger de la vie d’autrui » vendredi dernier et “conduite d’un aéronef non conforme aux règles de sécurité”.

Lors d’écoute téléphonique sur le téléphone de la dealeuse qui fournissait ce père de famille de 49 ans la police a appris que ce pilote n’était pas passé loin de l’accident lors d’un vol en mai dernier. La police a procédé à des examens sur un cheveu de l’homme. Ces analyses ont montré la présence de traces d’alcool, de MDMA (principe actif de l’ecstasy), de cocaïne et de cannabis.

Le pilote a confirmé être un consommateur régulier de drogue depuis un an et a avoué que c’était une erreur inexcusable. Le pilote a écopé d’une peine de 12 mois de prison avec sursis et à une interdiction définitive de voler.

De son côté la compagnie aérienne easyJet  a confirmé dans un communiqué sa politique concernant les drogues :

La sécurité des passagers et équipages d’Easyjet est notre première priorité et nous avons une politique de tolérance zéro concernant la drogue et l’alcool. Cette règle et la réglementation y correspondant sont très claires.

La compagnie poursuit par :

En tant que copilote il a toujours volé sous la direction d’un commandant de bord expérimenté. Si un commandant de bord avait constaté un comportement suggérant la consommation de drogue ou tout autre preuve de failles de sécurité de la part de ce pilote Easyjet aurait agi immédiatement et retiré le pilote des plans de vol.

La drogue, mais également l’alcool, n’ont pas leur place dans les cockpits ni même en cabine. Ce pilote paie pour l’exemple car il n’est sans doute pas le seul navigant à avoir recours à ce type de pratique.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 466 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages