mar. Fév 18th, 2020

Michael O'Leary © Janwikifoto

Ryanair lâché par la finance

Ryanair ne va sans doute pas aimer cela, ce n’est pas bon pour les affaires et c’est sans doute une première dans le monde de la finance, des financiers qui se soucient des droits sociaux…

Partages
Boeing 737 Ryanair © Ryanair

Ryanair ne va sans doute pas aimer cela, ce n’est pas bon pour les affaires et c’est sans doute une première dans le monde de la finance, des financiers qui se soucient des droits sociaux…

Imaginez 7 fonds de pension européen qui ont à leur actif plus de 300 milliards d’euros qui lâchent en même temps Ryanair. C’est ce qu’ont fait le fond danois ATP ainsi que PKA, Sam, Industriens Pension, PFA et Pension Danmark ainsi que le suédois Folksam.

Le problème ayant entrainé cette prise de position est un problème connu depuis de nombreuses années et sans doute un des leviers de la réussite de la lowcost irlandaise, les contrats de travail. Ryanair immatricule ses salariés en Irlande et les contrats de travail sont irlandais. La France et le Danemark ont déjà gagné des procès contre Ryanair pour obliger la compagnie à faire signer à ses employés des contrats de droit local. Même si la cours européenne de justice a donné un avis favorable à Ryanair les fonds de pension ne veulent plus être associés à cette compagnie. En plus du droit du travail les propos de O’Leary sur la grève ou encore la délocalisation en Lituanie pour éviter les syndicats danois font finalement fuir les financiers.

O’Leary a donc répondu via le Financial Time à ce départ :

Nous n’avons pas eu de grève en 31 ans. Nous sommes probablement la seule compagnie aérienne en Europe qui a une politique en matière de droit du travail en ligne avec les attentes des investisseurs. Je ne pourrais pas me soucier moins que ça du désinvestissement !

Ryanair reste quand même la plus grosse compagnie aérienne européenne avec environ 120 millions de passagers par an.

Partages

2 thoughts on “Ryanair lâché par la finance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 38 452 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages