dim. Déc 15th, 2019

Navigants Hop! © Hop!

Hop! et la DGAC mal barrés

Le SNPL a ouvert en mars une procédure disciplinaire contre 14 pilotes de Hop !, filiale d’Air France.

Partages
Hop Air France © Air France

Le SNPL a ouvert en mars une procédure disciplinaire contre 14 pilotes de Hop !, filiale d’Air France. Si au départ cela pouvait plus ressembler à une banale histoire sans conséquence, elle devient bien embarrassante pour la compagnie mais également pour la DGAC.

Les pilotes délégués syndicaux modifiaient leur planning pour que les jours de délégation soient sur les jours de congé et ainsi augmenter leur rémunération en basculant en heure supplémentaires. Le principe a été validé par la direction en 2011.

Air France a demandé un rapport d’expertise indépendant pour faire la lumière sur cette triste histoire. Selon ce dernier, la pratique validé par la direction de Hop ! en 2011 ne respecte ni le code du travail, ni le code des transports ni même les règles internationales du transport aérien. Plus grave, selon le rapport, cette façon de faire pose un réel problème de sécurité des vols. Selon le rapport il y a un réel risque de qualification au pénal pour mise en danger de la vie d’autrui.

Si le rapport incrimine la direction de la filiale d’Air France, il tape aussi sur la DGAC et plus particulièrement la DSAC. Cette dernière n’a rien vu alors que son principal intérêt est de détecté les fonctionnements accentogènes et les irrégularités. Dernière inspection de la DSAC chez Hop !, le 7 novembre dernier…

Si l’EASA se saisi de cette histoire il y a fort à parier que la DSAC va devoir se justifier et, pourquoi pas, se retrouver sous observation renforcée.

Partages

11 thoughts on “Hop! et la DGAC mal barrés

  1. La DGAC n’est pas très regardante non plus quand il s’agit d’accorder une dérogation au code du travail pour autoriser sous dérogation un repos réduit et accepter des « nuits courtes »
    Qui représentent à mon avis un vrais danger.
    Mais un danger autorisé ….

  2. J’avais cru comprendre que les sanctions pour ces pilotes Hop avaient été levées grâce à l’aide du SNPL AF (une aide désintéressée certainement).
    Confirmation?
    Pour le reste, personne n’a rien vu, rien entendu, surtout le management ?

  3. a l’epoque ou je les côtoyais j’entendais toujours que les pilotes etaient mieux payés que ceux d’af bah maintenant je sais pourquoi !!!

  4. Copie du tweet d’un CDB A30 membre de l’ancien BAF :
    « Qd SNPL AF et Hop organisent une commission de réhabilitation des indélicats des SOF il n’y a que des sympathisants. Mes valeurs bafouées ? »
    Tout est dit !
    Le PDG de AF-KLM va-t-il être interrogé par des actionnaires lors de la prochaine AG :
    – rôle du management de Hop dans cette affaire ?
    – quid de sanctions pour ces pilotes qui devraient être licenciés pour faute lourde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 413 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages