5 mars 2021

Carolyn McCall © easyJet

Brexit, easyJet exige

easyJet commence a vraiment s’inquiéter de la suite du Brexit.

Partages
Airbus easyJet © easyJeteasyj

easyJet commence a vraiment s’inquiéter de la suite du Brexit. La low-cost britannique pourrait en effet perdre une grande partie de son réseau si l’Angleterre prenait la voie d’une sortie « hardcore » sans accord. Theresa May l’a dit il y a peu :

Il faut mieux pas d’accord qu’un mauvais accord.

easyJet est donc en première ligne et demande dès à présent que les négociations pour trouver un accord soient commencées au plus vite. La compagnie aérienne low-cost britannique a indiqué dans un communiqué :

Quand l’Angleterre va quitter l’Europe, le minimum que demande easyJet est un accord bilatéral entre l’Europe et l’Angleterre permettant aux compagnies britanniques de voler en Europe et aux compagnies européennes de voler en Angleterre.

easyJet a indiqué qu’elle aurait des CTA anglais, Suisse et un autre européen afin de pouvoir continuer à voler en Europe, reste le problème des capitaux. La compagnie souhaite garder son siège à Luton et être coté sur la bourse de Londres.

Les européens n’aurait ils pas plus à gagner en fermant le ciel aux britanniques et en les privant d’un des plus gros marchés ?

Partages

3 thoughts on “Brexit, easyJet exige

  1. Easy a raison d’exiger et elle aura.
    L’Europe ne sera jamais assez ferme concernant ce Brexit.
    Permettre au compagnies européennes de voler en Angleterre… Ya pas foule…

  2. Mais bien entendu, comme toujours, le beurre et l’argent du beurre…
    Le Brexit oui mais il faut garder certains privilèges…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 30 689 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages