21 octobre 2020
Nouvelles destinations pour easyJet

Airbus A320 easyJet © easyJet

easyJet commence ses valises !

easyJet a indiqué hier, vendredi 1er juillet 2016, avoir fait une demande pour obtenir un CTA dans un pays de l’Union Européenne.

Partages
Carolyn McCall © easyJet
Carolyn McCall © easyJet

easyJet a indiqué hier, vendredi 1er juillet 2016, avoir fait une demande pour obtenir un CTA dans un pays de l’Union Européenne. Cette demande fait suite à referendum pro Brexit et au départ du Royaume-Uni de l’Union dans les mois à venir. Si easyJet veut continuer de profiter du ciel ouvert européen elle doit être immatriculé dans un pays européen. Le CTA est le certificat de transporteur aérien qui permet d’exploiter une compagnie aérienne et fixe les règles en matière de sécurité.

Sans CTA délivré par un pays de l’UE plus de vol intra européen et une faillite a cours terme pour la compagnie anglaise. La compagnie aérienne a indiqué :

Dans le cadre des plans d’urgence d’easyJet avant le référendum, nous avons eu des discussions informelles avec un certain nombre de régulateurs européens de l’aviation sur l’établissement d’un certificat de transporteur aérien (CTA) dans un pays européen pour permettre à easyJet de voler à travers l’Europe comme nous le faisons aujourd’hui.

easyJet n’a pas pour le moment indiqué auprès de quel pays elle avait fait sa demande.

Pour le moment le siège social reste en Angleterre mais selon la chaine Sky News ;

La directrice générale d’easyJet Carolyn McCall a indiqué lors de réunions privées cette semaine qu’un déménagement du siège légal hors du Royaume-Uni était quasi inévitable à la suite du résultat du référendum.

Si cela est vrai c’est une aubaine pour le pays qui accueillera cette compagnie aérienne et les millions d’euros de bénéfice qu’elle génère ! La France sera-t-elle l’heureuse élue ?  Les paris sont ouverts !

Partages

9 thoughts on “easyJet commence ses valises !

  1. Aïe… Ca va faire mal au niveau des impôts car même le Luxembourg ne fera pas de cadeaux…
    Ce ne sera bien entendu, jamais la France. Une certitude , les coûts fixes vont évoluer.

  2. « Ils ont déjà un CTA suisse et la Suisse est dans le ciel européen donc… »

    Oui mais avec un surcout non négligeable.
    Et comme le disait La Tribune, celui qui accueillera EasyJet devra composer avec l’accord des autres pays Européens, surtout si ce pays est « Hors Europe ».
    Les pressions vont se faire de plus en plus fortes, quoi qu’en dise Carolyn.

    1. Avoir une compagnie aérienne rentable sur son territoire pour la taxer est toujours intéressant, surtout qu’il n’y a plus de compagnie aérienne nationale en Europe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 32 839 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages