mer. Août 21st, 2019
Boeing 737 de Ryanair

Boeing 737 Ryanair © Ryanair

Ryanair à Carcassonne

Ryanair a eu il y a peu des ennuis avec la justice française mais la low-cost irlandaise n’en arrête pas pour autant son développement sur le territoire. A partir d’octobre 2017 Ryanair reliera la ville de Carcassonne à Edinbourg a raison de 2 vols par semaine.

Partages
Ryanair Boeing 737 © DR

Ryanair a eu il y a peu des ennuis avec la justice française mais la low-cost irlandaise n’en arrête pas pour autant son développement sur le territoire. A partir d’octobre 2017 Ryanair reliera la ville de Carcassonne à Edinbourg a raison de 2 vols par semaine.

Pour célébrer l’évènement Ryanair a mis des billets en vente au prix de 9.99 euros sur l’ensemble de ses destinations pour les vols entre février et mars 2017. Evidement à Carcassonne on se réjouit de l’ouverture de cette nouvelle ligne qui permettra d’attirer encore plus de touriste de la jolie ville de Dame Carcasse.

Christian Lanoy, directeur de l’aéroport, a indiqué :

C’est avec joie que nous accueillons cette nouvelle ligne à l’année vers Édimbourg. Elle renforce la position centrale de l’aéroport de Carcassonne Sud de France au cœur de la région Occitanie et participera grandement au développement touristique et économique de notre territoire.

Carcassonne devient une destination desservie a l’année et non pas seulement en saison. Pour Dimitri Sindres, responsable développement de l’aéroport, cette nouvelle ligne va permettre de faire mieux connaitre l’Aude et Carcassonne aux irlandais qui pourront venir visiter la région sur de courtes périodes a un prix attractif :

Nous sommes vraiment heureux de renforcer notre partenariat de long-terme avec Ryanair, qui confirme que Carcassonne est une destination annuelle et pas seulement saisonnière, idéale pour de courts séjours dans l’Aude et la Cité de Carcassonne. Cette nouvelle offre contribue à renforcer l’accessibilité de notre région depuis l’Écosse.

Ryanair a été mise sous contrôle judiciaire par la justice française pour des faits de travail dissimulé mais il semble que cela n’empêche pas la compagnie irlandaise de se positionner de plus en plus fortement dans l’hexagone, est-ce une conséquence du son gel de son développement à Bruxelles ?

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 411 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages