samedi 23 juin 2018

Actu — jeudi 28 janvier, 2016 à 9:49 — 7 Commentaires

Ecole hotesse de l'air

NOS ECOLES PARTENAIRES

Air France, la trêve est terminée

Vous avez aimé cet article, offrez un café ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Air France de nouveau dans la tempete syndicale, un article de PNC Contact
Partages
Air France A319 © Philippe Noret - AirTeamimages

Air France A319 © Philippe Noret – AirTeamimages

Air France de nouveau dans la tourmente, la trêve n’aura été que de courte durée. On a pensé, naïvement, qu’Air France était reparti sur la voie de l’entente sociale et que l’ensemble des personnels allaient enfin tous pousser dans la même direction, c’est raté.

L’intersyndicale en veut plus. La direction a déjà renoncé au plan de réduction drastique de l’offre et de la flotte et a même proposé un plan « ambitieux » de développement pour les années à venir. Cependant la direction n’est pas revenue sur ses projets pour l’année 2016. Cette année c’est 1000 postes de supprimés et 5 avions long-courrier en moins et ça, les syndicats n’en veulent pas. Les syndicats vont même plus loin, ils ne demandent pas « juste » l’annulation des mesures cités plus haut, ils veulent également recevoir les Boeing 787 comme c’était prévu.

Au SNPL on ne négociera rien et on restera sur ses positions car, selon son président, « cela ne sert à rien de négocier un projet qui n’est pas celui qu’attendent les salariés ». En même temps si c’était le projet qu’attendent les salariés il n’y aurait rien à négocier !

Chez les pilotes ont va même un peu plus loin en désignant le coupable, l’Etat ! « Malgré nos demandes répétées, l’Etat n’a toujours pas fait sa part du travail, indique-t-il. Il a laissé passer la hausse des redevances d’Aéroports de Paris, il a lâché des créneaux horaires pour les compagnies du Golfe et n’a rien fait pour revoir le millefeuille de taxes et de surcoûts, qui représentent près de 700 millions d’euros par an pour Air France. »

Le SNPL indique clairement qu’une grève est envisageable à court terme si rien ne bouge. Le SNPL avait coulé les comptes d’Air France en 2014 avec une grève qui n’avait abouti à rien, maintenant qu’Air France est bénéficiaire en 2015 ils vont, encore, tout foutre par terre. En même temps eux n’ont pas encore atteint les 20% de productivité supplémentaires demandés donc ce n’est pas leurs efforts qu’ils vont dilapider, c’est ceux des hôtesses de l’air, steward et de l’ensemble des personnels sol ! TPMG un jour TPMG toujours…

Partages

Vous avez aimé cet article, offrez un café a son auteur ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Ecole formation sol

NOS ECOLES PARTENAIRES

7 Commentaires

  1. Icare dit :

    Sur la forme, cette « menace » est une manière de remettre les négociations « sous tension »…les exigences sont grotesques et personne n’est dupe (surtout ceux et celles qui les formulent !)…
    Sur le fond les pilotes ne peuvent se permettre une nouvelle grève et il y a peu de chance que le SNPL arrive à motiver beaucoup de ses troupes. Le bilan de ce bureau SNPL Alpa est nul. A la limite un appel à la grève serait précieux pour la direction car il montrerai les fractures au sein du SNPL et la possibilité de négocier avec des pilotes plus « réformistes »…
    J’ai pourtant une question. J’ai vu beaucoup de PNC au côté des membres du bureau exécutif SNPL Alpa dans une pseudo-unité. Il est clair depuis longtemps qu’il n’y a rien à attendre dans ces alliances de façade. Pourquoi les syndicats de PNC se solidarisent avec un syndicat égoïste et dogmatique ?

  2. Christophe dit :

    Bravo PNC Contact !
    La dernière phrase en dit long : vous avez pris parti et mettez le feu aux poudres histoire de voir combien de clics il y aura sur la page et combien de commentaires assassins sur ces « TPMG de pilotes ».
    C’est petit et bien plus bas que ce que j’imaginais de ce site.
    Alors ça sera sans moi…

  3. L'équipe de rédaction de PNC Contact dit :

    Dans l’esprit de l’auteur de ce billet les pilotes ne sont pas tous des TPMG et j’abonde également dans ce sens !

  4. Christophe dit :

    Je doute que les lecteurs auront noté la « subtilité » !
    Et tant qu’à le penser, autant l’écrire dans le texte…

Laisser un commentaire

Publicité
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité

Partages