12 août 2020
Avions Ryanair

Boeing 737 Ryanair © Raboe001

Ryanair, le salaire des pilotes

Ryanair a fait la une en France il y a peu avec la sortie d’un livre qui a dénoncé les pratiques de la compagnie aérienne low-cost irlandaise…

Partages
Boeing 737 Ryanair © Raboe001
Boeing 737 Ryanair © Raboe001

Ryanair a fait la une en France il y a peu avec la sortie d’un livre qui a dénoncé les pratiques de la compagnie aérienne low-cost irlandaise. Dans ces pratiques il a été montré du doigt les salaires bas et les contrats précaires avec lesquels travaillent les hôtesses de l’air de Ryanair. Alors, si les hôtesses de l’air sont, selon certains, mal payées quand est-il des pilotes ? NRC Handelsblad répond à cette question de façon assez complète.

Un copilote en début de carrière gagne 28 691 euros par an quand son collègue de la British Airways en perçoit 72 708 et celui KLM 48 762. Pour un commandant de bord c’est évidemment plus élevé. C’est environ 85 000 euros par an que percevra un commandant de bord Ryanair quand celui de la Lufthansa touche 225 000 euros et celui de KLM 256 718 euros.

Si la rémunération n’est pas exceptionnelle (euphémisme), les contrats de travail ne le sont pas plus. 28% des pilotes sont des travailleurs indépendants et seulement 34% sont en CDI au sein du transporteur irlandais. Les autres sont employés par des sociétés d’intérim et donc en mission chez Ryanair. Cette pratique, totalement légale, semble cependant poser des problèmes à certains spécialistes du secteur qui y voient un risque pour la sécurité aérienne. Si cela est possible rappelons que Ryanair n’a jamais eu à déplorer le moindre crash ou même accident grave.

Partages

14 thoughts on “Ryanair, le salaire des pilotes

  1. Pas encore mais les pilotes de Ryanair doivent justifier par rapport de tout emport de carburant supplémentaire au minimum réglementaire. Ca pourrait être un élément de réponse…

  2. Pour les salaires de pilotes Ryanair, non seulement c’est pas élevé, mais il faut savoir en plus qu’ils ont payé leur formation, qu’ils payent leur uniforme, leur protection sociale et leur retraite…
    Autant dire que c’est le moyen-âge du social !
    Pour l’ENAC, elle existe toujours mais c’est vrai qu’il y a beaucoup de pilotes en attente d’emploi. C’est d’ailleurs pour cela que des boites comme Ryanair arrivent à trouver des volontaires : il suffit de « shooter dans une poubelle » pour qu’il en sorte 50 !
    Pour les sélections en math et matières scientifiques, c’est clair que l’ENAC met la barre très haut là-dessus. Le problème, c’est que certains échouent ensuite à la formation en vol. La filière Cadets d’Air France met plus l’accent sur les aptitudes à être pilote, en requérant moins de bagage scientifique généraliste. Ce ne sont pas les mêmes sélections et il est intéressant de postuler aux deux.

  3. Rêvons un peu : Qu’un maximum de pilotes quittent AF pour aller ailleurs…..Après AF pourra récupérer cette nouvelle génération, jeune avec une envie de travailler et de réussir, tout en acceptant les nouvelles conditions…..
    Il y a quelques temps, on annonçait que des pilotes quittaient AF pour aller là où on est mieux payer….Vous l’avez tous compris, c’était un poisson d’avril du SNPL.A défaut d’être intellignets, au moins ils sont drôles (surtout avec leurs costards)…..

  4. Elle est susceptible d’être réactivée dès que besoin. Maintenant, si l’ENAC continue de recruter actuellement, il n’est pas certain qu’il y ait un travail au bout car il y a beaucoup de pilotes en attente de poste. Transavia recrute un peu. EasyJet, British et Swiss aussi mais je ne connais pas leurs besoin et leurs filières.

    Le transport aérien marche par vague et les reprises peuvent être rapides…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 35 920 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages