10 juillet 2020

Airbus A320 Vueling © Curimedia

Vueling arrive à CdG !

Les compagnies low-cost s’attaquent à la clientèle affaires après avoir réussi à faire main basse sur la clientèle composée de touristes….

Partages
Airbus A320 Vueling © Curimedia
Airbus A320 Vueling © Curimedia

Les compagnies low-cost s’attaquent à la clientèle affaires après avoir réussi à faire main basse sur la clientèle composée de touristes. C’est une des raisons pour lesquels la compagnie aérienne low-cost espagnole Vueling a décidé de s’implanter sur l’aéroport de Charles de Gaulle.

La low-cost ibérique sera en concurrence directe avec Air France sur plusieurs routes mais également avec easyJet qui est déjà présente sur cette plateforme aéroportuaire depuis plusieurs mois.

Pour mener à bien cette mission c’est un ancien d’Air France qui a été recruté. David Garcia a eu plusieurs postes au sein d’Air France à Madrid, à Paris ou encore en Chine et en Pologne. Vueling compte déjà 37% de passagers affaires dans sa clientèle et ça va être un vrai challenge pour David Garcia de faire croitre ce chiffre avec la concurrence déjà bien en place à Paris CdG. En Mai 2016 la compagnie ouvrira 8 lignes vers différentes villes européennes et permettra ainsi une meilleure synergie avec les autres compagnies aériennes du groupe IAG (British Airways et Iberia).

Après un bref passage à CdG en 2007 Vueling revient avec la ferme intention de s’y faire un nom et une place !

Partages

3 thoughts on “Vueling arrive à CdG !

  1. Pauvre direction…..
    les chiffres sont là….des pertes depuis plusieurs années, une dette qui augmente, une concurrence en pleine forme et féroce.
    Malgré cela, la direction pour arriver à discuter, doit annoncer pour faire plaisir et se rabaisser, qu’elle ne fera pas de licenciements.
    Après et seulement après, les syndics vont accepter de discuter et peut-être faire un effort « minimum syndicale », ce qui au final ne changera rien pour l’avenir très sombre de AF.
    Il faut que la direction annonce et procède à des licenciements pour toutes les catégories et disent qu’en faisant cela elle sauvera plus les emplois et la compagnie.
    Ainsi, AF pourra se relancer. Mais chez AF c’est impossible, donc cela finira comme à la SNCM…..et personne ne se sentira responsable du désastre.
    AF va disparaître, cela fait aucun doute, la question est de savoir quand….3 5 ou 10ans……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 395 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages