mar. Juil 23rd, 2019

Boeing 747-400 Corsair © Aeroworldpictures

Qui achètera Corsair ?

La compagnie Corsair serait aujourd’hui en phase avancée de négociation avec un futur acquéreur. Plusieurs noms circulent, dont celui d’IAG ou de son principal concurrent Air Caraïbes. Reste à savoir qui a le plus intérêt à mettre la main sur ses slots à Orly.

Boeing 747-400 Corsair © Aeroworldpictures
Boeing 747-400 Corsair © Aeroworldpictures

La compagnie Corsair serait aujourd’hui en phase avancée de négociation avec un futur acquéreur. Plusieurs noms circulent, dont celui d’IAG ou de son principal concurrent Air Caraïbes. Reste à savoir qui a le plus intérêt à mettre la main sur ses slots à Orly.

Ce n’est pas une surprise.

La compagnie Corsair serait aujourd’hui en phase avancée de négociations avec un potentiel acquéreur. Cela fait déjà plusieurs mois que la compagnie cherche de nouveaux actionnaires, son PDG Pascal de Izaguirre, ne s’en était pas caché dans nos colonnes. Pour séduire les acheteurs, il met en avant l’image de sa compagnie, mais surtout ses droits de trafic sur Orly, un aéroport convoité.

Ces arguments peinent toutefois à cacher les difficultés financières de Corsair. A fin septembre 2014, le résultat opérationnel était négatif à -8M€, contre -1M€ l’année précédente. Des mauvais résultats justifiés par les coûts élevés de maintenance et l’arrivée de deux A330 neufs, dont les loyers sont plus chers. Mais Corsair est surtout confrontée à une véritable guerre des prix sur les Antilles depuis l’arrivée d’XL Airways.

Alors qui pourrait être intéressé pour racheter l’entreprise ?

Selon un site internet tenu par des PNC deux repreneurs seraient en lice : Air Contractors et le groupe IAG. Le premier, filiale de Asl Aviation propriétaire notamment d’Europe Airpost, a démenti, assurant ne pas être intéressé par Corsair. Quant à IAG, la direction de Tui France n’a pas souhaité faire de commentaire. « Beaucoup de noms circulent depuis plusieurs semaines, dont IAG, ainsi qu’Air Caraïbes. Mais il ne s’agit que de spéculations car rien n’est encore signé » assure le comité d’entreprise.

De son coté, Marc Rochet, le président du directoire d’Air Caraïbes, n’a pas souhaité faire de commentaire. Sa compagnie, aujourd’hui en bonne santé financière, souffre toutefois de la forte pression tarifaire sur les Antilles. Le rachat de Corsair pourrait lui permettre de rationaliser cette surcapacité, mais la rendrait propriétaire d’un nombre de slots très importants à Orly, qu’il faudrait trouver à occuper.

Des slots qui pourraient en revanche intéresser IAG.

Même si le groupe semble aujourd’hui déjà bien occupé avec le rachat d’Aer Lingus pour un montant de 1,35 milliard d’euros. Elle vient également de s’allier avec Qatar Airways qui possède désormais 9,99% de son capital pour un montant de 1,53 milliards d’euros. La compagnie émiratie n’exclut d’ailleurs pas d’augmenter sa participation avec le temps.

Quelques millions de plus qui serviraient à racheter Corsair ?

Avec l’aimable autorisation de Tourmag.com

Partages

8 thoughts on “Qui achètera Corsair ?

    1. Le temps employé présente l’info comme une probabilité, pas une certitude ! Le 29/1 le pdg de Corsair affirmait que plusieurs compagnies étaient intéressées mais qu’une souhaitait l’exclusivité. Cette dernière n’était pas de mise a l’époque ou l’article a été rédigé puisque IAG était encore dans le jeu selon le comité d’entreprise…

  1. Bien entendu que cet article présente cela comme une probabilité.
    Puisqu’il s’agit de négociations, elles peuvent achopper et rendre l’information caduque au final.

    Le 1er février, Air Caraibes était en négociations exclusives avec Corsair selon le Figaro.
    Mais aussi selon la Tribune et même selon les syndicats.
    En tout cas, point de Air Contractor à l’horizon… 🙂

    1. « Le groupe TUI France serait entré en « négociations exclusives » avec Air Caraïbes pour lui céder Corsair International ».
      Si l’info était certaine cela aurait été: « Le groupe TUI France est entré en « négociations exclusives » avec Air Caraïbes pour lui céder Corsair International » car que la nego aboutisse ou pas ne change rien a la tournure de la phrase… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 457 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages