21 octobre 2020
Une mule sur un vol French Bee

Airbus A350 French bee © French bee

Le point French bee et Air Caraïbes

Marc Rochet, président de French bee et Air Caraïbes, a répondu aux questions de Frédéric Béniada sur France Info.

Partages

Marc Rochet, président de French bee et Air Caraïbes, a répondu aux questions de Frédéric Béniada sur France Info.

Concernant ses propos en début de crise du coronavirus, il confirme ce qu’il a dit. Cette crise du coronavirus va permettre de faire le tri dans le secteur. La modernisation est nécessaire et le protectionnisme et est malade de son histoire.

Il faut parfois attendre les grandes crises pour assister à une forme de restructuration, une consolidation du secteur. Si je regarde autour de moi, un certain nombre d’entreprises sont en train de sortir du marché, je citerai Norwegian, Level à Orly, ou encore Emirates qui enchaîne les restructurations.

Marc Rochet

Concernant la cirse du coronavirus Marc Rochet distingue 4 phases :

  • La phase du coup de massue. Fermeture des pays les uns derrières les autres.
  • La phase de l’arrêt complet. Arrêt complet et hibernation.
  • La phase de redémarrage. Phase actuelle.
  • Phase 4, s’adapter aux comportements des clients qui vont changer.

Et les comportements des clients, ils vont changer, ça ne sera pas les mêmes clients, ça ne sera pas les mêmes attentes. Il y a aura des opportunités, il faudra être prêt à les saisir, mais il faudra deux atouts, des coûts bas, parce que les clients ne voudront pas payer les mêmes prix, et deuxièmement, il faudra de la flexibilité. 

Marc Rochet

Prix en baisse

Avec la baisse de pétrole et la situation de redémarrage les prix vont forcément baisser selon Marc Rochet. En tout chez French bee et Air Caraïbes ce sera le cas. Pour les compagnies aériennes il va falloir faire des efforts de couts. Chez French bee et Air Caraïbes pas de licenciement mais des APC.

Chez French Bee et Air Caraïbes, nous avons fait des APC, des accords de performance collective, nous, nous ne licencions pas, nous allons rebondir et nous serons flexibles, car on ne sait pas où l’on va aller.

Marc Rochet

Enfin, sur l’aide apporté à Air France et les contreparties demandées Marc Rochet est des plus lucides.

Cette mesure est très discutable, d’un côté, on dit : il faut aider Air France et en même temps, on lui dit : faut arrêter certaines liaisons domestiques, je prends leur défense, ce n’est pas normal.

Marc Rochet

Et, concernant l’écologie de façon plus générale dans le secteur aérien.

Il y a des problèmes de fond, comme l’écologie ; nous sommes de gros utilisateurs de carburant, on fait tout pour le réduire avec des avions modernes comme l’A350, c’est de notre responsabilité, mais ce n’est pas en faisant du bricolage et de la communication qu’on y arrivera.

Marc Rochet

French bee et Air Caraïbes ont déjà repris les vols vers une partie du réseau, le reste devrait suivre en fonction des ouvertures des pays concernés.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 32 831 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages