dim. Déc 15th, 2019
Manifestation

© Régis Hector http://www.hector-bd.com/

Air France, pourquoi une grève ?

Alors qu’Air France a annoncé il y a peu avoir diminué ses pertes de moitié au premier semestre 2014 le syndicat des pilotes, le SNPL, a décidé de taper du poing sur la table en déposant un énième préavis de grève pour une semaine à partir du 15 septembre prochain.

Partages
© Régis Hector http://www.hector-bd.com/
© Régis Hector http://www.hector-bd.com/

Alors qu’Air France a annoncé il y a peu avoir diminué ses pertes de moitié au premier semestre 2014 le syndicat des pilotes, le SNPL, a décidé de taper du poing sur la table en déposant un énième préavis de grève pour une semaine à partir du 15 septembre prochain.

Avec la montée en puissance de Transavia, seule filiale qui gagne de l’argent, les pilotes Air France commencent à sentir le vent tourner et à craindre des modifications importantes dans les prochains mois. Jean Louis Barber, président du SNPL, a une solution qu’il propose depuis plusieurs semaines à la direction ; un pôle de pilote unique pour Air France, Transavia et Hop. Cela permettrait de faire face au pic d’activité en déplaçant les pilotes d’une entité à une autre en fonction des besoins. Mais à quelles conditions ? Aux conditions Air France et un problème de cout apparait pour les filiales…

Le SNPL craint que « des cadences infernales » soient imposées aux pilotes comme ce serait le cas chez Transavia. Chez Air France un pilote travaille 13 jours par mois complet d’activité en moyenne. Un autre problème soulevé par le syndicat, les congés d’été qui pourraient être fortement réduits. Le SNPL souhaite donc que tout le monde soit aux conditions Air France. Mais, selon Le Figaro, les revendications concernent également la qualité des cassolettes pour les pilotes (repas servi à bord), les salles de repos pas assez confortables ou la mise en place d’un service de conciergerie pour plus de simplicité dans leur vie de tous les jours…

Partages

4 thoughts on “Air France, pourquoi une grève ?

  1. « nième préavis. » : savez-vous que la denière grève du SNPL AF remonte à plus de 10 ans ?
    « Transavia, seule filiale qui gagne de l’argent » : FAUX, Transavia ne gagne toujours pas d’argent…

    Le problème des coûts AF concerne au premier chef les fonctions supports au sol et les PNC chez qui on note des écarts du simple au double avec l’industrie. Lisez le rapport Guérin pour vous en convaincre.

    L’inquiétude des pilotes AF ne se situe pas dans la perte de congés ; le SNPL explique simplement pourquoi le contrat Transavia actuel, s’il peut paraître séduisant, ne s’adaptera à un réseau AF (étapes plus courtes, saisonnalité moins marquée) qu’au prix d’une grosse dégradation de ce contrat, ce que le SNPL n’acceptera pas.

    1. 1/ On parle de préavis, pas de grève ! Savez vous que les passagers achètent actuellement leurs billets sur d’autres compagnies plutôt qu’Air France pour ne pas prendre le risque d’être bloqué… Donc, le mal est fait.
      2/ Transavia a été bénéficiaire en 2012, elle a gagné de l’argent au moins une fois durant ces 5 dernières années, pour Air France, c’était quand la dernière fois ?

      Le rapport Guerin indique que les couts devront être réduit a tout les niveaux, pilote y compris. Pour les réduire on peut faire voler plus sans gagner plus ou réduire le montant sur la fiche de paie… Comme vous le dites si bien le SNPL est inquiet car sans doute pas pret a regarder la réalité économique d’Air France en face et de faire les efforts nécessaires pour retrouver une compétitivité face aux low-cost.

      En 2014 le court-moyen Air France devrait perdre environ 210 millions d’euros… Faut peut être réagir depuis le temps que ça dure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 415 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages