12 août 2020

Christian Boireau © Air France

Transform 2015, c’est pas gagné

Ça va pas être simple tout ça !

Partages
Christian Boireau © Air France
Christian Boireau © Air France

Christian Boireau, directeur général commercial d’Air France, a parfaitement résumé la situation d’Air France lors des rencontres du SNAV (Syndicat national des agences de voyage) : « Il faut baisser nos coûts sinon on est morts » et aussi « améliorer la qualité du produit ». Ça tombe bien, c’est le but de Transform 2015.

Tout serait donc parfait mais il reste un problème, et de taille, chacun souhaite que le voisin fasse plus d’efforts car lui-même en fait déjà trop. Chez les PNC, comme on l’expliquait il y a peu (https://www.pnc-contact.com/2013/02/04/air-france-un-printemps-chaud-en-vue-11896), on ne souhaite pas toucher à la rémunération ni au repos en et hors base. Fatiha Aggoune-Schneider, présidente du SNPNC-FO « La direction souhaite réduire le temps d’escale sur les long-courriers, pour économiser des nuits d’hôtels, ce qui représente des sommes annuelles non négligeables. Mais côté PNC ce sera une accumulation de fatigue supplémentaire puisque nous aurons beaucoup plus de mal à récupérer ». Il reste donc les compo-peq (composition équipage) mais là aussi ça ne va pas être simple. « Sur un vol long-courrier, nous devrions passer de 14 PNC à 11 pour les mêmes tâches. Nous avons même découvert un autre plan appelé Best censé se superposer à Transform 2015 en le rendant encore plus rigide. Même si nous sommes tous conscient des efforts à faire, nous ne souhaitons pas que toutes les économies ne se fassent pas au détriment du service à bord ». La marge de négociation est de plus en plus petite.

Au sol c’est plus simple, on a signé mais finalement on est plus trop d’accord. Les personnels sols vont devoir faire des efforts et les pilotes « que piloter plus » ! David Ricatte, secrétaire général adjoint CGT Air France : « Pour atteindre les 20% d’économies sur le personnel au sol, tous les postes, toutes les fonctions vont être touchées. Pour certains postes en horaires décalés, nous estimons que le nombre de jours travaillés en plus sera pour certains salariés de 15 jours par an. Le personnel au sol est le plus exposé aux changements, alors qu’on ne demande aux pilotes que de voler un peu plus ! »

La mise en place du plan Transform 2015 ne va décidément pas être facile.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 35 921 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages