3 juillet 2020
La fatigue chez les pilotes

La fatigue chez les pilotes © PNC Contact

Plus de fatigue pour les PN

L’Europe met la vie des passagers en danger !

Partages
La fatigue chez les pilotes
La fatigue chez les pilotes © PNC Contact

L’Europe continue son travail de dé régularisation et de paupérisation du métier de PN en en faisant une activité de chauffeur de poids lourd pour les pilotes et de garçon de café et fille de bar pour les hôtesses de l’air et steward. Une nouvelle directive européenne sur les limitations des temps de vol doit voir le jour prochainement et cette dernière ne prend pas en compte la fatigue physique et psychologique propre au métier de PN car rédigée par des ronds-de-cuir qui ne savent que manger et dormir quand il s’agit d’être à bord d’un avion !

Voici des exemples de ce qui risque fort d’arriver si personne ne se bat contre :

  • Rythmes de travail : aucune différence entre les vols « Long-courrier » et « Moyen-courrier ».
  • Limitations de TSV : qui peuvent être augmentées d’1 heure par rapport à celles des PNT.
  • Airport duty: introduction du travail au sol pour les PNC avant un vol (boarding, check-in …). Exemple : 8 heures de check-in suivies d’un aller-retour Londres en fonction ou 5 heures de check-in suivies d’un Dubaï en fonction avec retour en MEP dans la foulée.
  • Réserve : des temps de réserve d’une durée de 16 heures consécutives.
  • Astreinte domicile : 23 jours par mois avec la seule contrainte d’avertir le PNC 10 heures avant son activité quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit.
  • Nombre d’étapes : jusqu’à 10 étapes consécutives en fonction sur MC.
  • Temps de repos : durées identiques en programmation et en réalisation.
  • Travail de nuit : huit définitions du travail de nuit avec un minimum de 3h entre 2h et 5h a.m.
  • Définition du TSV (Temps de Service de Vol): de l’heure de pointage jusqu’à l’arrêt des moteurs.
  • Repos à bord : aucun repos obligatoire jusqu’à 14 h de TSV (soit 15h de temps de travail consécutif).
  • Repos base : repos réduit possible à la base d’affectation (CDG, ORY…) traitée comme une escale.
  • Repos périodiques : 4 jours mensuels pouvant être programmés en escale.
  • Principe de non régression nationale : suppression de la possibilité pour un État de conserver des dispositions nationales mieux disantes que le texte européen.

Un collectif de PN européens a été créé pour se battre contre ce projet absurde et dangereux. Vous pouvez signer leur pétition en suivant ce lien :

Pour plus d’infos sur ce sujet il existe ce site internet : http://www.dead-tired.eu/

Bons vols et bons repos !

Partages

2 thoughts on “Plus de fatigue pour les PN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 272 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages