29 septembre 2020
ryanair o'leary

Michael O'Leary © Janwikifoto

Ryanair, les ceintures ne servent à rien

La patron de Ryanair a encore frappé…

Partages
Michael O’Leary © Janwikifoto

Le patron de Ryanair a annoncé que les ceintures de sécurité dans les avions ne servaient à rien !

Si on le laissait faire il pourrait proposer des billets à 1.5 euro a-t-il dit, avant d’ajouter : « Si jamais il y avait un accident sur un aéronef, à Dieu ne plaise, une ceinture de sécurité ne vous sauvera pas. ». Puis d’ajouter; « Vous n’avez pas besoin d’une ceinture de sécurité dans le métro londonien. Vous n’avez pas besoin d’une ceinture de sécurité à bord des trains qui voyagent à 200 km/h, S’ils s’écrasent vous êtes tous morts.  »

Le transport aérien n’est pas une «merveilleuse expérience sexuelle » et les avions sont tout simplement des « bus avec des ailes », a-t-il ajouté. Il précise que, pour des billets à 1.5 euro, il suffirait d’enlever une dizaine de rangées de sièges pour que les passagers restent debout en se tenant à des poignées suspendues au plafond.

Les lois actuelles en aviation insistent pour que les passagers soient attachés au décollage et à l’atterrissage. Michael O’Leary trouve que cela l’empêche de proposer des services innovants souhaités par les passagers. « Le problème avec l’aviation, c’est que depuis 50 ans elle a été peuplée par des gens qui pensent que c’est une merveilleuse expérience sexuelle, que c’est comme James Bond, merveilleux, et que nous pouvons tous voyager en première classe, alors qu’en réalité c’est juste un bus avec des ailes. »

Partages

2 thoughts on “Ryanair, les ceintures ne servent à rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 33 982 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages