lun. Déc 16th, 2019

Crash Air France Toronto © FAA USA

La sécurité chez Air France

Partages
Crash Air France Toronto © FAA USA

France 5 à 20:36 diffusera dimanche un documentaire sur la sécurité au sein de la compagnie aérienne Air France. Ce dernier est coréalisé par Fabrice Amedeo qui est la « bête noire » d’une partie des pilotes Air France suite aux différents articles qu’il a écrits dans le Figaro. Certains commandants de bord ont même refusé de décoller tant qu’il y aurait des exemplaires de ce journal à bord…

Le reportage revient plus particulièrement sur le crash du Concorde en 2000, la destruction totale d’un appareil suite à une sortie de piste à Toronto en 2005 et sur le tristement célèbre crash du Rio Paris en 2009. Soyons francs, il y a quelques « boulettes » dans ce reportage. En effet le type d’avion indiqué en ce qui concerne l’incident de Toronto n’est pas le bon, la procédure Mayday en cas de turbulences et de changement d’altitude en vol transatlantique ne prévoit pas d’impliquer le BEA contrairement à ce qui est indiqué. Malgré ces quelques petites erreurs le reportage est plutôt bien construit et relativement objectif de par la qualité des intervenants.

Air France A340 Toronto 2005 © Paul Cardin

Mais les pilotes d’Air France ont appris à voler aux oiseaux… Plusieurs navigants intervenants à visage couvert durant ce reportage utiliseront les mots « sur confiance, suffisance, supériorité… » pour qualifier les pilotes. Le reportage fait également le constat que l’impunité règne au sein de la compagnie aérienne, selon un expert «C’est la différence entre Air France et Lufthansa, qui ont les mêmes systèmes de recrutement, les mêmes filières de formation (comme les cadets), des profils de carrière très semblables. Une faute est sanctionnée à Lufthansa, pas à Air France, à cause de la pression syndicale».

Concernant le crash du Rio Paris la reconstitution en simulateur permet de mettre en évidence le décrochage lié au fait que le pilote aux commandes de l’appareil maintenait la commande de vol en buté arrière. Un sociologue explique le pourquoi du comment on peut en arriver à de tels des erreurs.

Cet incident ne fait pas parti du reportage mais, le 8 août dernier, le vol la Air France AF1896 reliant Paris Charles De Gaulle à Casablanca s’est trompé de piste au moment d’atterrir. Au lieu de prendre la piste 35L (gauche) il a atterri sur la piste 35R (droite) qui, heureusement, était libre de tout appareil à ce moment. Quand on pense que Michael O’Leary souhaite mettre un seul pilote à bord de ses avions et que l’on voit qu’a deux ils ont du mal pour différencier la droite et la gauche c’est pas gagné…

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 363 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages