7 juillet 2020

Airbus A380-800 © Air France

Hôtesse de l’air pickpocket

Partages
Airbus A380-800 Air France

Elle aurait dérobé bijoux et argent aux passagers assoupis.

Hôtesse de l’air la jour, pickpocket la nuit. Lucie R, une employée d’Air France âgée de 47 ans, est accusée d’avoir détroussé des passagers en classe affaire sur 142 vols. Selon Le Figaro, les enquêteurs ont découvert à son domicile des espèces de différentes devises, des chéquiers, chèques vacances et des cartes de crédit. Des bijoux sertis de pierres précieuses, une alliance Cartier ou encore une bague en diamants ont également été retrouvés au Crédit municipal de Rouen mis en dépôt.

Lors de sa garde à vue, l’hôtesse, formellement impliquée dans 26 affaires, a reconnu les faits. Elle a expliqué aux employeurs avoir commencé à commettre ces larcins en mars 2009 pour répondre à des « problèmes d’argent ». « L’examen de ses comptes en banque a montré un décalage vertigineux entre son train de vie et ses revenus déclarés aux impôts », a expliqué un enquêteur au Figaro.

Escale en prison

L’enquête, de longue haleine pour trouver le voleur, avait démarré le 5 janvier dernier. Cinq passagers d’un vol Tokyo-Paris d’Air France s’étaient alors fait voler l’équivalent de 4000 euros en devise étrangère. Pendant des mois, la police de l’air et des frontières a recoupé les listings de tous les avions dans lesquels des larcins similaires avaient été commis avant de remonter jusqu’à l’hôtesse de l’air. Cette dernière, qui ne travaillait qu’en classe business à destination de l’Asie, avait déjà fait l’objet de rapports en interne mettant en cause sa fiabilité. La jeune femme a été placée sous contrôle judiciaire et risque d’effectuer un petit séjour en prison.

Si le personnel naviguant est rarement impliqué dans ce genre d’affaires, Roissy n’est pas épargné par ces larcins. Selon l’Observatoire nationale de la délinquance et des réponses pénales, 2368 « vols simples contre des particuliers » ont été constatés en 2008 dans le principal aéroport français. Il concentre également la majorité des 7000 dossiers d’indemnisation pour des vols de bagages enregistrés par Air France.

Source: lexpress.fr

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 332 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages