sam. Déc 7th, 2019
IATA

Logo IATA © IATA

Le trafic aérien a progressé en mars

Partages
IATA
Logo IATA © IATA

Le trafic aérien international de passagers a progressé de 10,3% en mars sur un an, une hausse « forte » selon l’Association internationale du transport aérien (IATA), qui a cependant estimé mercredi que « le traumatisme de la récession n’est pas passé ».

Le trafic aérien international de passagers a progressé de 10,3% en mars sur un an, une hausse « forte » selon l’Association internationale du transport aérien (IATA), qui a cependant estimé mercredi que « le traumatisme de la récession n’est pas passé ».

L’association, qui représente 230 compagnies aériennes assurant 93% du trafic commercial mondial, a aussi averti que les compagnies européennes, déjà affaiblies par la crise, seront touchées « le plus durement » par la paralysie du trafic en avril après l’éruption d’un volcan islandais.

En avril, en raison du nuage de cendres qui a provoqué la fermeture des espaces aériens pendant six jours, « la majorité des 1,7 milliard de dollars (1,28 milliard d’euros) de revenus perdus touchent les transporteurs européens », qui représentent « la partie la plus faible du secteur », selon M. Bisgnani.

« Les résultats du mois de mars montrent que le rythme de la reprise est rapide. Mais le traumatisme de la récession n’est pas passé », a estimé dans un communiqué le directeur général de l’association qui représente 230 compagnies aériennes assurant 93% du trafic commercial, Giovanni Bisignani.

« Le secteur a perdu deux années de croissance et les marchés de trafic de passagers et de fret sont toujours inférieurs de 1% aux pics atteints début 2008 », a-t-il souligné.

Il y a un an, en pleine crise financière, le trafic aérien avait connu son plus bas niveau, fait valoir l’IATA. Mais la reprise entamée depuis quelques mois se confirme.

« Basée sur une situation économique mondiale en amélioration, la vitesse à laquelle la situation s’améliore est bien plus élevée que ce qu’on aurait pu prévoir il y a même six mois’, s’est-il félicité M. Bisignani.

Le taux de remplissage des vols de passagers, de 78%, « est resté à un niveau record », selon IATA. La demande de trafic de fret est en hausse de 28,1% sur un an en mars, le taux de remplissage de 57,1% –le plus haut jamais atteint depuis novembre 2002– et la capacité en progression de 5,3%.

En Asie-Pacifique, la demande est en hausse de 12,6% grâce à une forte croissance des économies chinoise et indienne. « Il y a aussi un plus grand optimisme quant à la croissance économique au Japon », selon l’association.

Bien que leur activité reste faible, les compagnies européennes et américaines ont réalisé de meilleurs résultats qu’en février. La hausse du trafic est de 6% en Europe et de 7,8% en Amérique du nord.

C’est au Moyen-Orient, avec +25,9%, que la hausse la plus forte de la demande de trafic a été enregistrée. En Afrique, elle était en progression de 13,6% sur un an en mars.

L’activité en Amérique latine a fortement été handicapée par le séisme au Chili du 27 février, selon IATA: le trafic y est en hausse de 4,6% en mars, alors qu’il avait gagné 8,5% sur un an en février.

Source: lematin.ch

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 447 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages