25 juin 2022
Air France bilan 2019

Airbus A319 Air France © Kuba Bożanowski

Secteur aérien, forte reprise

Partages

Alors que le secteur du transport aérien montre des signes clairs de forte reprise, le spécialiste des données aéronautiques Cirium a identifié plusieurs tendances qu’il s’attend à voir en 2022.

Selon Jeremy Bowen, PDG de Cirium, les voyages d’affaires devraient s’accélérer en 2022. Cela grâce à une augmentation des événements et des réunions. Les entreprises ont déjà augmenté leurs budgets pour les voyages d’affaires.

Publicités

Il a souligné les chiffres de la Global Business Travel Association qui ont révélé que les dépenses en voyages d’affaires avaient augmenté de 21% en 2021. Il a précisé que la tendance devrait se poursuivre. GBTA a également prédit que les dépenses annuelles en voyages d’affaires dépasseront les niveaux d’avant la pandémie d’ici la fin de 2024.

Cirium a également révélé un retour aux niveaux prépandémiques du trafic intérieur de passagers dans le monde en 2022. Le trafic international devant atteindre 66 % des niveaux prépandémiques en 2022.

Jeremy Bowen a indiqué :

Il y avait peu de trafic international jusqu’à la mi-2021, lorsque la demande de voyages intra-européens s’est ouverte, facilitée par le certificat numérique Covid-19 de l’UE. Depuis lors, il y a eu une amélioration constante, ainsi que de la demande internationale en provenance et à destination de l’Amérique du Nord.

Jeremy Bowen

Cependant, le nombre de passagers internationaux en septembre était toujours en baisse de 62 % par rapport à 2019. Le scénario de référence de Cirium pour 2022 est celui d’une ouverture continue des frontières. Cela du fait que les pays atteignent des taux de vaccination de 70 % ou plus pour la population totale. La Chine reste une inconnue, car il n’y a actuellement aucun signe de changement dans sa stratégie d’élimination du Covid. 

Jeremy Bowen a précisé :

Le trafic international est composé de nombreux flux régionaux distincts, mais nous prévoyons une augmentation significative des voyages long-courriers au second semestre 2022 et prévoyons que d’ici la fin de 2022, le trafic international de passagers diminuera de seulement 25% à 30% par rapport à 2019.

Jeremy Bowen

Une troisième tendance mise en évidence par Bowen concerne les compagnies aériennes qui s’appuient sur des partenariats pour amener les passagers sur les marchés secondaires.

Il a cité Delta Air Lines comme exemple. Le transporteur devant desservir 72 de ses lignes des États-Unis vers l’Europe en 2022 contre 88 en 2019. Les transporteurs aériens s’appuieront plutôt sur des compagnies aériennes telles qu’Air France et KLM pour combler les lacunes via leurs hubs européens.

Le développement durable est également mentionné, avec une augmentation des émissions de CO2 attendue au cours de l’année avec la remise en service des vols.

Cependant, des avions plus efficaces sont introduits et l’industrie devrait examiner la « consommation réelle de carburant des vols » et utiliser des carburants durables et des initiatives de compensation.

Malgré la guerre en Ukraine les prévisions pour 2022 et après reste sur une forte reprise du secteur aérien, et c’est tant mieux !

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cabin Crew Academy école hôtesse de l'air et steward
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 27 912 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Jooble
Partages