7 décembre 2021
british-airways

British airways Boeing 747 © DR

British Airways rappelle et recrute PNC

British Airways s’est lancée dans une mission ambitieuse de recrutement de PNC

Partages

British Airways rappelle des centaines de PNC qui étaient en congé longue durée durant la pandémie. Cela dans le but d’éviter le chaos auquel les compagnies aériennes basées aux États-Unis ont été confrontées lorsque la demande de voyages a soudainement rebondi cet été.

Le mois dernier, la compagnie aérienne British Airways s’est lancée dans une mission ambitieuse de recrutement de PNC. Cette mission consiste à trouver jusqu’à 3 000 hôtesses de l’air et stewards à temps pour l’été 2022. Le transporteur basé à Heathrow pourrait encore faire face à un manque d’employés à court terme après que de nombreuses restrictions de voyage aient été soudainement levées.

American Airlines et Southwest ont été gênés par plusieurs effondrements opérationnels coûteux cette année en raison de pénuries de personnel. United Airlines a été obligée de limiter son retour aux niveaux de capacité d’avant la pandémie. Cela afin de s’assurer qu’elle pouvait effectuer correctement les vols.

British Airways a supprimé des milliers d’emplois au plus fort de la pandémie. De plus, elle craignait toujours une situation de sureffectif pour l’hiver il y a peu. On avait dit au personnel de se préparer à la possibilité d’être licencié si la situation ne s’améliorait pas.

Peu de temps après le partage de cette évaluation désastreuse de l’industrie du transport aérien, le président Biden a annoncé son intention de rouvrir les États-Unis aux voyageurs entièrement vaccinés du monde entier.

Le retour soudain de la demande a été stimulé par la décision du gouvernement britannique d’annuler certaines des restrictions de voyage. Notamment la quarantaine obligatoire dans les hôtels, les règles d’auto-isolement, les tests avant le départ et après l’arrivée.

British Airways cherche désespérément à capitaliser sur le rebond, mais le transporteur serait toujours limité par des pénuries de personnel.

British Airways a trop réduit ses effectifs

Certains de ces problèmes pourraient être attribués à l’empressement de British Airways à réduire ses coûts de personnel. Elle a réduit son effectif total de près de 10 000 personnes. Puis elle a poussé à des changements majeurs dans les conditions de travail et de rémunération du personnel.

Bon nombre des employés les plus anciens de British Airways ont décidé de quitter volontairement la compagnie aérienne plutôt que d’accepter un salaire inférieur et de nouvelles conditions. La compagnie aérienne s’est vantée aux investisseurs le mois dernier qu’elle avait utilisé la pandémie pour réduire les coûts de personnel de près d’un tiers. Et également qu’elle avait réussi à mettre la majorité de ses effectifs sous contrat avec des clauses de licenciement simplifiées.

De nombreux employés de British Airways qui ont été licenciés ou qui ont choisi de quitter volontairement la compagnie aérienne se voient désormais offrir un emploi, bien qu’à des conditions réduites. Les membres d’équipage qui ont choisi de prendre un congé de longue durée sont rappelés pour renforcer les effectifs.

British Airways a accéléré sa campagne de recrutement pour embaucher de nouveau PNC. Le premier groupe de stagiaires ne commencera son stage d’intégration qu’en janvier 2022. Il ne sera prêt à prendre son envol qu’en mars.

La compagnie aérienne affirme que le personnel de cabine pourrait gagner un maximum de 33 000 euros par an.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 28 552 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives