15 octobre 2021
airbus a220 air austral

© Aeroweb-fr

Air Austral, la fin ?

Selon certaines information Bercy souhaite que la compagnie aérienne fusionne et ce pourrait être la fin d’Air Austral.

Partages

Air Austral et Corsair ont signé une joint-venture il y a peu. Selon certaines information Bercy souhaite que la compagnie aérienne fusionne et ce pourrait être la fin d’Air Austral.

Lors du conseil d’administration du principal actionnaire d’Air Austral il aurait été entendu :

On n’a pas fait tout ce qu’on a fait pour refiler maintenant Air Austral aux Antillais.

Source anonyme

Marie-Joseph Malé serait favorable à cette solution quand Huguette Bello serait contre. Air Austral a besoin de cash mais la région n’a pas les moyens. Jeudi la fin d’Air Austral était au menu et cette hypothèse n’a pas été contredite. Selon des personnes présentent :

Tout laisse à penser que ce projet de coopération commerciale, qui va donc créer un alignement sur les prix, devrait être recalé par l’Autorité de la concurrence. Les deux compagnies vont donc être obligées de faire un mariage capitalistique. Air Austral c’est fini ! Elle va se faire bouffer par Corsair.

Source anonyme

Selon une source proche du dossier :

Je pense que les deux compagnies n’ont rien à dire, quelles sont mises devant le fait accompli par l’Etat. Face à la volonté de l’Etat de rapprocher les compagnies Corsair et Air Austral, la SEMATRA n’a pas grand-chose à dire non plus, ni même les salariés. Ces derniers sont extrêmement inquiets du périmètre de l’ancrage réunionnais et du nombre d’employés qui resteront basés à La Réunion. Quel sera le périmètre d’activité retenu ? Quels seront les avions basés à La Réunion ? Uniquement du moyen-courrier ou du long courrier ? Il est évident qu’il y aura des conséquences sur l’emploi. Mais où seront les conséquences les plus importantes ? Est-ce que ça sera chez Air Austral ou chez Corsair ? Il est trop tôt pour le dire mais ce qu’il est important de savoir c’est que dans un processus d’absorption ou de fusion, il y a des redondances qui amèneront à un plan social ou du moins à des rationalisations des services.

Source anonyme

Bercy serait aux commandes pour une raison simple, sauver une et non deux compagnies aériennes. Selon un interlocuteur :

Air Austral est mis au pied du mur. Un mur de dettes colossales ! Une fois que le PGE (Prêt garanti par l’État, ndlr) sera terminé, il faudra le rembourser, la compagnie n’aura pas le choix ! En clair l’Etat fait savoir à la compagnie qu’elle ne l’aidera pas et que sa seule solution, c’est qu’elle se marie avec Corsair. Une fois mariée avec Corsair, peut-être que l’Etat l’aidera… C’est l’Etat qui organise ce mariage forcé en subventionnant depuis de nombreux mois par des aides directes et par des emprunts participatifs les compagnies Air France et Corsair et en n’aidant pas Air Austral. La compagnie réunionnaise n’a eu droit qu’à l’aide de base, c’est-à-dire l’activité partielle et les fameux 10 millions d’euros dont toute entreprise de 450 salariés a bénéficié. Aujourd’hui, l’Etat ne donne pas les moyens à Air Austral de se maintenir. Devant l’accumulation de dettes, l’Etat est en train de dire : la seule solution c’est de vous marier ! L’Autorité de la concurrence est censée être indépendante, mais elle est au service de l’Etat… Ce qui va se passer c’est qu’elle va donner une solution du type : « si vous vous mariez, il n’y aura pas de problème.

Source anonyme

La fin d’Air Austral dans un mariage avec Corsair n’aura pas de conséquence pour les navigants mais il n’en serait pas de même pour les personnels administratifs

Pendant ce temps Corsair devrait démarrer un stage de qualification PNC dans les jours qui viennent suite à de nouvelles embauches…

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble

Archives

Partages