Air France, c'est la faute du bug ! – PNC Contact
samedi 16 février 2019
Premiere classe air france

Premiere classe Air France Airbus A380 © DR

Air France, c’est la faute du bug !

Une superbe promotion Air France, une destination de rêve mais désolé, c’était un bug* !

Une superbe promotion Air France, une destination de rêve mais désolé, c’était un bug * !

Un couple habitant Lausanne tombe sur une promotion pour voyager à destination de l’Afrique du Sud en Première Classe sur Air France. 1500 euros pour profiter d’une des meilleures Première Classe du monde sur un vol opéré par une compagnie aérienne connue et reconnue, une aubaine !

Achat en ligne dans la foulée avec Expedia, réservation de l’hôtel et vacances de rêve en vue pour ce couple d’enseignants. Oui, mais non…

Le couple appelle Air France des semaines plus tard pour choisir les places et là ils apprennent que les places sont en ECO. Après des attentes interminables et des palabres il apprend que c’est la faute du « bug ». On lui explique même qu’il aurait dû s’en douter, un vol à ce prix !

Proposition d’Air France :

On vous rembourse le billet, pour l’hôtel niet ! Ou sinon vous payez le supplément.

Pas le moindre geste commercial donc de la part d’Air France qui reste derrière le « bug » informatique et la crédulité du client.

Maxime Patula, responsable de la Communication d’Air France a indiqué :

L’offre tarifaire présentée était indubitablement erronée et ceux ayant réservé ne pouvaient raisonnablement pas croire qu’il s’agissait du prix réel des billets en première.

Le client a une carte de fidélité Air France mais il y a fort à parier qu’il ne l’utilisera plus dans l’avenir.

Cathay Pacific assume le bug

Pendant ce temps, a des milliers de kilomètres, Cathay Pacific assume les « bugs ».

Des billets en Première Classe au départ du Portugal et à destination de Londres ont été vendus au 10eme du prix, 168 euros ! Chez Cathay Pacific on indique :

Nous recherchons la cause de cet incident à la fois en interne et en externe avec nos vendeurs.

La compagnie a confirmé que les possesseurs de billets à ce tarif pourront profiter du vol sans supplément en Première…

Dommage qu’Air France n’est pas profité de ce « bug » pour faire une communication virale positive car cela n’aurait sans doute pas couté très cher à une major comme elle et aurait également eu un impact bien plus positif sur l’image de la compagnie aérienne tricolore. Espérons qu’il n’y a plus de cafard dans les systèmes informatique !

* : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bug_(informatique)

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 57 548 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages