mer. Jan 22nd, 2020
Air France – KLM croissance 2019

Airbus A380 Air France © Hugo Possamaï

Air France, fin des PNC ?

L’UNAC, syndicat d’hôtesses de l’air et stewards, s’interroge sur l’avenir des PNC Air France suite aux annonces récentes de la direction de la compagnie aérienne. Le syndicat revient sur la création d’Air France BIS qui doit se positionner sur les lignes déficitaires en proposant le même service que le fait déjà Air France.

Partages
Boeing 777 Air France en vol
Boeing 777 Air France © AeroWorldPictures

L’UNAC, syndicat d’hôtesses de l’air et stewards, s’interroge sur l’avenir des PNC Air France suite aux annonces récentes de la direction de la compagnie aérienne. Le syndicat revient sur la création d’Air France BIS qui doit se positionner sur les lignes déficitaires en proposant le même service que le fait déjà Air France.

Il s’agit d’opérer les lignes déficitaires d’Air France avec une nouvelle compagnie, dont les coûts seront abaissés pour concurrencer les compagnies du golfe ou asiatiques en ce qui concerne le long-courrier, mais également sur les lignes traditionnelles moyen-courrier.

Aucun doute sur l’intérêt politique de mettre en place une telle compagnie aérienne a l’approche des élections présidentielles de 2017. Pas de bruit chez Air France, cela pourrait fortement déranger le débat public donc, reformons en externe, c’est plus simple et moins risqué !

Il n’échappera à personne que les échéances présidentielles toutes proches ne sauraient souffrir de quelconques turbulences au sein de la première entreprise du bassin parisien en terme d’emplois. La solution envisagée est particulièrement intelligente, car à défaut de pouvoir réformer en interne sans fracas, elle le fait en externe.

Les syndicats de pilotes sont, pour le moment, plutôt heureux. On leur propose de voler plus en gardant le contrat de travail Air France donc, de gagner plus. Les personnels sol voient sans doute dans la création d’Air France BIS une solution intéressante pour maintenir l’emploi au sein de la société.

Pour les hôtesses de l’air et stewards ça va sans doute être plus compliqué. Si à court terme l’embauche en externe de PNC avec des conditions de travail bien moins favorables, des rémunérations beaucoup plus basses, des repos beaucoup moins fréquent… ne touche pas les hôtesses et steward Air France, à moyen et long terme ce n’est pas la même histoire.

Une fois Air France BIS opérationnelle, pourquoi ne pas transférer de plus en plus d’activité vers cette compagnie qui, en fait, sera Air France dans sa qualité de service et ses standards ? Exemple :

  • C’est bête, vos accords ne nous permettent plus l’exploitation du Bangkok, il y a un problème de construction rotation avion et de repos PNC en escale… Désolé, mais nous sommes contraints de transférer la destination chez AF bis…
  • Alors, on a fait les calculs, le Maurice est déficitaire quand il est opéré par AF historique, mais devient rentable si on le bascule chez AF bis, vous comprenez…

Air France va devoir se battre contre Air France BIS, Trust Together ce n’est pas gagné. De plus, comme l’indique l’UNAC, il y a encore beaucoup de questions sans réponse.

  • Quel avenir pour les Bases Provinces ?
  • Quel avenir pour le Court-Courrier d’Orly où Hop et Transavia sont voués à se développer ?
  • Comment croire notre Direction qui nous annonce dans le même temps qu’elle compte stabiliser le volume de PNC et maintenir notre activité en propre (2 à 3 % de croissance AF/AF Bis) alors qu’elle va transférer 10% de l’activité LC et 20% de celle du CC/MC ?!
  • Quelles conséquences pour notre CE Lignes si demain on supprime l’apport de milliers d’emplois PNC dans son budget de fonctionnement ?
  • Qui négociera les conditions de Travail et de rémunération d’AF Bis ?

Si l’UNAC n’appelle pas à la mobilisation en vue d’un conflit elle prévient qu’elle attend des réponses claires de la part de la direction.

Partages

6 thoughts on “Air France, fin des PNC ?

    1. Merci pour votre retour car il contre dit les informations que nous avons eu. Si vous avez plus d’informations envoyez nous un mail.

  1. Les PNC actuels vont conserver leurs jobs salaire et conditions de travail qui sont parmi les meilleures de l’industrie. C’est tres bien pour eux et correspond au contrat qu’ils ont signé. Ce qui ne leur plaît pas c’est quoi ? Que le CE ait moins d’argent ? Que les lignes ou les GP se bousculent comme Bangkok où Maurice ne soient plus AF ? Ce sont des problèmes d’enfants gâtés qui ne tiennent pas compte de la réalité de la concurrence.s’ils s’opposent au projet c’est norwegian French blue et les compagnies du golfe qui vont gagner et la leurs jobs seront mis en cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 38 357 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages