EgyptAir, un crash qui divise – PNC Contact
mardi 16 juillet 2019

EgyptAir, un crash qui divise

Le crash du vol MS804 d’Egyptair le 19 mai dernier n’a pas fini de faire parler de lui.

Boeing 737 Egyptair © DR
Boeing 737 Egyptair © DR

Le crash du vol MS804 d’Egyptair le 19 mai dernier n’a pas fini de faire parler de lui. Les enquêteurs égyptiens, de leur côté, indiquent que la cause de la disparition en mer de l’Airbus A320 est un attentat. Ils se basent sur des fragments de l’appareil qui, selon eux, contiennent des traces de TNT. La trinitrotoluène est un explosif ancien qui a l’avantage d’être stable et demande un détonateur pour exploser.

Si les enquêteurs égyptiens ont eu la possibilité d’examiner les pièces pour déterminer la présence de TNT, les enquêteurs français n’ont pas eu l’autorisation des autorités égyptiennes pour faire le moindre test.

Selon une source diplomatique citée par M6 :

On peut penser que le gouvernement égyptien a tout intérêt à protéger sa compagnie aérienne en l’exonérant de toute responsabilité. L’acte terroriste lui permet également de légitimer sa chasse aux islamistes.

Les enquêteurs français sont arrivés à la conclusion que c’est un feu dans le cockpit de l’appareil qui est à l’origine du crash. Mais, pour le moment, aucune explication concernant la propagation rapide de cet incendie a l’ensemble de l’appareil. Les tensions entre la France et l’Egypte risquent fort de ne pas disparaitre rapidement dans ce dossier, question d’intérêts divergents…

Partages

1 thought on “EgyptAir, un crash qui divise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 389 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages