1 décembre 2021
Air France – KLM croissance 2019

Airbus A380 Air France © Hugo Possamaï

Otages du Radisson, Air France vs Telegraph

Il y a maintenant plusieurs jours Air France a fait passer un démenti concernant les attentats de Bamako…

Partages
Tweet Air France © Air France
Tweet Air France © Air France

Il y a maintenant plusieurs jours Air France a fait passer un démenti concernant les attentats de Bamako. Alors que le Telegraph indique, témoins à l’appui, que l’équipage Air France présent dans l’hôtel Radisson au moment de l’attaque était clairement ciblé par les terroristes, Air France dément l’information.

Nous avons tenté, que sans doute beaucoup de medias, d’avoir plus d’informations, de témoignages ou tout autre document qui pourrait nous permettre de voir ce démenti comme une information 100% fiable et vérifiée. Chez Air France la réponse que nous avons eu a été courtoise mais n’a pas apportée grand-chose ; « Les informations nous ont été confirmées par la direction de la sûreté en lien avec les autorités françaises et locales. Air France dément formellement cette rumeur. »

Alors si on regarde les faits nous avons un journal, le Telegraph, qui annonce que les personnels Air France étaient ciblés en se basant sur des témoignages et une enquête journalistique qui semble, vu d’ici, plutôt sérieuse. De l’autre nous avons le service de communication d’Air France qui dément sans donner plus d’information, qui croire ?

En fait la question n’est pas de savoir qui croire car chacun est dans son rôle et la vérité n’a sans doute pas beaucoup de place dans tout cela. Le journaliste a fait un travail d’enquête et se base sur des témoignages mais quelle est la fiabilité de ces témoignages ? Son article repose surtout essentiellement sur un témoignage, celui d’un personnel rescapé sans doute encore sous le choc. De l’autre côté nous avons Air France. Air France a une et une seule mission, remplir des avions avec des passagers et les dernières évènements n’aident sans doute pas beaucoup. Démentir permet donc de repousser la menace, de l’écarter du nom Air France et de dissocier les évènements tragiques de Bamako de l’emblème bleu, blanc et rouge qu’arborent fièrement les avions de la compagnie aérienne.

La vérité dans tous cela n’a finalement pas beaucoup d’importance car « show must go on », les avions doivent voler, le business doit fonctionner et les morts seront enterrés. On ne saura sans doute jamais si oui, ou non, l’équipage Air France était une cible prioritaire des djihadistes de Bamako, on sait qu’ils sont rentrés, vivants, sans doute traumatisés et que la vie doit continuer…

Partages

4 thoughts on “Otages du Radisson, Air France vs Telegraph

  1. « La vérité dans tous cela n’a finalement pas beaucoup d’importance car « show must go on », les avions doivent voler, le business doit fonctionner et les morts seront enterrés. »

    Vous avez raison, d’où le non interêt de cet article qui relance une polémique.

    1. Pas de polémique, juste un état des lieu, tout est question de priorité et nous n’avons pas tous les memes…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 28 613 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages