27 juin 2022
Air-France-Airbus-A320

Air France Airbus A320 © Air France

Air France réagit

Suite aux évènements d’hier à Bamako ou un équipage Air France était présent dans l’hôtel lors de l’attaque des terroristes…

Partages
Air-France-Airbus-A320
Air France Airbus A320 © Air France

Suite aux évènements d’hier à Bamako ou un équipage Air France était présent dans l’hôtel lors de l’attaque des terroristes, la compagnie aérienne a réagi. Tous les découchés sur les escales a risques suivantes sont désormais annulés :

  • Bamako
  • N’Djamena
  • Ouagadougou
  • Niamey
  • Caire

Air France continuera à desservir ses villes mais les équipages feront l’aller et le retour dans la journée, plus de stand-by a l’hôtel. Les plannings seront modifiés et les rotations aménagées afin que cela soit possible au plus vite.

Publicités

De plus, à partir de ce jour, les navigants seront soumis aux contrôles concernant les liquides, les aérosols et les gels. Ce sera de même pour les appareils électroniques. Ils étaient jusque-là exemptés de cette contrainte mais cela est désormais terminé. La mesure ne satisfait pas les navigants. Selon une source Air France, un commandant de bord A320 annonce clairement qu’il mettra des heures a tout sortir de son sac et ce même si il met l’avion en retard ! Les autres réactions sont typiques, « les lois c’est pour les autres, pas pour moi ! ».

Quoi qu’il en soit Air France a vite réagit à la menace qui devient de plus en plus forte et les contrôles plus poussés ne peuvent être qu’une bonne chose, surtout quand on sait qu’il y a des personnes avec une fiche « S » chez Air France !

Partages

7 thoughts on “Air France réagit

  1. Arrêtons le délire !
    De quoi a besoin un pilote pour utiliser son avion comme une arme ? DE SES MAINS ! Rien d’autre… La question n’est pas de savoir si « la loi est pour les autres », les autres ne sont pas dans le cockpit et ne savent pas diriger l’avion. Soyons pragmatiques !

    Maintenant, tout le monde se pliera à ces nouvelles règles mais les retards sont certains, non pas par mauvaise volonté, mais juste parce que le temps n’est pas extensible ! Rappelons que l’état est responsable de l’application des mesures de sûreté. Il faut espérer que les compagnies aériennes sauront renvoyer la balle dans le bon camp…

  2. Non, je sais. Mais imaginez ce qui se passerait si des mesures différenciées PNT/PNC étaient mises en place… Bonjour l’ambiance !
    Mais à côté de ça, il ne faut pas oublier que même avec les « nouvelles » mesures, un PNC comme un PNT peut commettre un acte condamnable.

    La meilleur façon de faire de la sûreté pour les équipages, c’est de vérifier que la personne qui accède à un avion est bien celle qui est censé le faire et qu’elle le fait dans le cadre de son contrat de travail. Le reste n’est que poudre aux yeux. Mais même ça, ce n’est pas encore fait.

  3. On est dans la paranoïa la plus imbécile. on est suffisamment contraint par toutes les mesures de sûreté que l’on subit au jour le jour sans en rajouter des nouvelles qui ne sont que de l’affichage .
    On pond une règle pour empêcher une hôtesse d’emmener son eau de toilette en cabine, et en même temps, on nous dit que des agents sol ayant accès aux avions sont fichés S.
    Je signale en passant que dans le matériel sécurité accessible au PNC, il existe des haches et/ou des pieds de biche. Même pas la peine de les introduire subrepticement à bord, ces « armes potentielles » y sont déjà !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cabin Crew Academy école hôtesse de l'air et steward
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 27 910 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Jooble
Partages