lun. Fév 17th, 2020
Air France recrute

Vestes pilotes © DR

SNPL Air France, « oui mais non » !

Les pilotes Air France n’ont été que 58.2% à répondre à la consultation organisé par le SNPL Air France Alpa concernant la suite de Transform 2015 et les négociations concernant la clôture de ce plan car nous sommes quand même bientôt en 2016…

Partages
galons pilote
Vestes pilotes © DR

Les pilotes Air France n’ont été que 58.2% à répondre à la consultation organisé par le SNPL Air France Alpa concernant la suite de Transform 2015 et les négociations concernant la clôture de ce plan car nous sommes quand même bientôt en 2016…

Bonne nouvelle, 74.4% des pilotes sont pour la réouverture des négociations avec la direction. Par contre cela devient beaucoup plus compliquer à comprendre quand on attaque le dur volet des efforts qu’ils sont prêt à faire pour gagner les 9 points de compétitivité afin d’arriver, enfin, à 20% comme tout le monde au sein d’Air France.

Ils ne sont que 27% a être pour une renégociation du système « masse/vitesse » pour le calcul du salaire, ils ne sont que 38% a être OK pour diminuer la majoration des heures de nuit et pour les composition équipages dérogatoires c’est un petit 35% de « oui »… Donc, en fait, ils ne souhaitent pas faire d’effort sur les salaires ou sur la charge de travail mais ils sont presque unanimes pour discuter !

Encore un dossier qui n’est pas prêt d’être fermé surtout que le procès sur le fond intenté par la direction va bien prendre 2 ans avant d’être jugé…

Partages

2 thoughts on “SNPL Air France, « oui mais non » !

  1. Voyons voyons…
    Combien de pilotes AF sont syndiqués au SNPL ? Je dirais aux alentours de 70%, au pif. 58% ont répondu, donc 40% des pilotes AF se sont exprimés.
    Que pensent les 60% restants ? Le SNPL fait une lobbying fou pour la masse-vitesse, utilisant des tracts qui n’ont rien à envier au livre de Schopenhauer « L’art d’avoir toujours raison ». On y mélange des chiffres détournés et des contre-vérités, en passant par des affirmations non démontrées.
    Côté direction, on essaye de faire croire aux pilotes que les 10% demandés sont vitaux pour l’entreprise. Or, 10% de gagné sur le contrat pilote, c’est 1% de gain sur les coûts unitaires alors que le différentiel de coût avec EasyJet est de 30% et plus avec Transavia dont les niveaux de rémunération sont très proches de ceux d’Air France…
    Entre deux menteurs………..

  2. CORRECTION : le sondage était effectué auprès de l’ensemble des pilotes AF.
    Ca ne change rien à la méthode discutable employée par le syndicat qui cherche une légitimité pour peser dans les négociations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 38 498 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages