23 octobre 2021

Cocaïne © DR

« Air cocaïne », une parodie de justice ?

Partages
Cocaïne © DR
Cocaïne © DR

Une parodie de  Justice

J’ai rencontré Pascal et Bruno en février lors d’un voyage à Punta Cana. Ce sont deux ex pilotes de chasse de l’Aéronavale au passé exemplaire, reconvertis dans l’aviation d’affaires et il est évident pour moi qu’ils n’ont eu aucune complicité dans cette affaire. Ils se sont trouvés comme beaucoup d’autres pilotes à transporter de la drogue sans connaître le contenu de leur chargement. Il est évident que moi aussi, comme tant d’autres pilotes de ligne,  j’ai transporté de la drogue dans mes soutes ou dans les bagages de mes passagers, à l’insu de mon plein gré.

Je ne connais pas d’autre exemple de pilotes de ligne qui aient été emprisonnés parce qu’un de leur passagers transportait de la drogue et bien évidemment, la réglementation internationale n’impose pas aux pilotes de contrôler le contenu des bagages.Rappelons qu’il s’agissait d’un vol commercial et qu’il appartient aux autorités aéroportuaires et non pas aux pilotes de procéder aux fouilles du fret ou des bagages. Le fait que le chariot transportant les valises incriminées n’ait pas été contrôlé avant qu’il arrive à l’avion montre soit une incurie, soit que des complicités locales lui avaient fait prendre un chemin qui évitait un contrôle, ou bien qu’il s’agit d’un coup monté pour permettre à un haut gradé local de se faire mousser.

La suite de cette affaire est plus que jamais politique. Rappelons-nous le cas de Florence Cassez, emprisonnée au Mexique après une mise en scène du même genre qu’à Punta Cana. La diplomatie française a finalement obtenu sa libération. La différence avec Pascal et Bruno, c’est qu’elle avait épousé un baron de la drogue, tandis que nos amis n’ont épousé personne.Ils ne faisaient que leur métier et quinze jours avant ce vol, ils ne savaient pas qu’ils seraient programmés pour le faire.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de Philippe Heneman, pilote de ligne, qui anime l’association de soutien à Pascal et Bruno, à laquelle je vous engage d’adhérer.

Christian ROGER

Un jugement scandaleux

Par Philippe HENEMAN – Président de l’ASPB (Association de soutien à Philippe et Bruno)

Bonjour à tous,

Vous êtes certainement tous au courant du verdict qui est tombé à 5h30 (heure française) samedi 15 août : 20 ans de prison pour Pascal et Bruno, ainsi que pour les deux autres français. Les dominicains restants dans le dossier (4) ont, eux, écopé de peines de 10, 8 et 5 ans avec sursis.

Autrement dit c’est un « copier-coller » du réquisitoire du procureur pour les quatre français, et seulement la moitié des réquisitions du procureur pour les trois dominicains, d’ailleurs seuls survivants du « vaste réseau de narcotrafiquants » du début. C’est, de plus, l’assurance de ne pas retourner en prison pour Santana Nunez, celui qui avait conclu un arrangement de dernière minute avec le procureur afin de «  charger les français » …

La stupeur et l’incompréhension à l’égard de ce verdict disproportionné sont totales, y compris du côté des avocats dominicains, qui me confiaient que « ce pays ne garantit plus leurs droits aux étrangers ». Les deux avocats de Pascal et Bruno, Me Maria Elena Gratereaux et Me Fabian Melo n’ont pas démérité : ils ont brillamment plaidé et ont saisi toutes les occasions pour démontrer l’inanité de l’action du procureur au cours du procès. Oui mais…ils s’adressaient à un mur.Les motivations écrites du jugement seront connues le 4 septembre, les avocats auront dix jours pour déposer leur appel, et une nouvelle audience est à prévoir autour du mois de novembre.Ce verdict est un coup très dur, inutile de le cacher. Le tribunal n’a tenu aucun compte des éléments de la défense qui ont été présentés, il a fermé les yeux sur l’absence de preuves matérielles intangibles de l’implication de Pascal et Bruno, et pour finir il a écouté comme une parole d’évangile la « confession » d’un accusé acheté par le procureur au dernier moment, « confession » que ce même tribunal aurait dû ignorer selon le code de procédure local. Nous prenons acte. Bien qu’un appel soit intenté auprès d’une cour qui sera alors constituée de magistrats différents et plus expérimentés, nous doutons que cette seule voie suffise à permettre une reconnaissance de l’innocence de Pascal et Bruno.

A court terme donc, l’action va prendre un tour politique plus marqué, en France mais aussi en République dominicaine. Nos soutiens politiques français ont commencé à se faire entendre et nous avons déjà identifié en République dominicaine des personnes qui pourraient nous aider, il s’agit désormais de concrétiser. Dans l’immédiat, la solidarité autour de Bruno et Pascal doit être plus que jamais active : malgré leur force de caractère et leur dignité toujours maintenue, ils sont dans un état de souffrance psychologique intense, inimaginable pour qui ne se trouve pas dans une telle situation.Malheureusement, nous allons à nouveau avoir besoin de fonds pour financer l’appel en République Dominicaine et assurer des déplacements pour les familles ou pour des membres du comité de soutien dans le cadre de notre action locale.

Je sais pouvoir compter sur vous – certains n’ont d’ailleurs jamais cessé de contribuer sans que nous fassions d’appel – mais il faudrait un élan de solidarité supplémentaire pour pouvoir faire face au défi financier que nous impose la procédure dominicaine.

Pour contribuer je vous rappelle qu’il existe trois possibilités que vous pouvez retrouver sur notre blog : http://retour-pascal-bruno.com/formulaire-dadhesion :/

  1. le compte PAYPAL :  aspb69@live.fr
  2. un chèque bancaire à l’ordre de l’ASPB envoyé à Mme Sabine FAURET, trésorière, au 97ter chemin de l’indiennerie – 69450 Saint Cyr au mont d’or

Je vous remercie à l’avance pour votre soutien, je détaillerai nos actions plus longuement lors du prochain bulletin.

Bien à vous tous

Suivez-nous et relayez nos informations sur :

Twitter : @ASPB_HNMFacebook : https://www.facebook.com/groups/aspb69/?fref=ts

Blog : http://retour-pascal-bruno.com

Partages

5 thoughts on “« Air cocaïne », une parodie de justice ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble

Archives

Partages