22 octobre 2020
Boeing 777 de la compagnie aérienne Air France

Air France Boeing 777 © EyOne

Air France perd une pièce au décollage

Il y a une semaine, un avion d’Air France de type Boeing 777 a perdu une pièce située au niveau du train d’atterrissage lors de son décollage de Shanghai.

Partages
Air France Boeing 777-200 F-GSPP © Philippe Noret - AirTeamimages
Air France Boeing 777-200 F-GSPP © Philippe Noret – AirTeamimages

Il y a une semaine, un avion d’Air France de type Boeing 777 a perdu une pièce située au niveau du train d’atterrissage lors de son décollage de Shanghai. La pièce, qui pèse une soixante de kilo, a chuté d’environ 3 700 mètres avant de perforer le toit d’une usine sans faire de blessé.

Boeing a immédiatement communiqué en indiquant que la pièce n’était pas vitale au fonctionnement du train d’atterrissage et a informé ses clients de nouvelles procédures pour l’entretien de cette partie de l’appareil.

Il y a plus de 1 10 Boeing 777 en service actuellement au sein de plusieurs dizaines de compagnies aériennes à travers le monde.

Partages

2 thoughts on “Air France perd une pièce au décollage

  1. Précision : cette pièce est tombée peu après le décollage selon les sources officielles. Donc pas de 3700m….
    Cette pièce est une des nombreuses trappes qui servent à conserver un fuselage lisse après la rétraction du train d’atterrissage. Vu la photo, il est probable que les attaches ont rompu avant ou lors de la manœuvre du train. Cette opération s’effectuant bas (moins de 300 mètres), l’altitude citée est totalement fantaisiste.
    Par ailleurs, ce n’est pas une pièce « structurelle » et la zone où est logé le train n’est pas pressurisée. Il n’y a donc eu aucune conséquence sur le vol excepté la possibilité d’une légère surconsommation ou d’un bruit accru dans la partie centrale de la cabine (à cause des turbulences liées au « trou »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 32 867 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages