mar. Sep 17th, 2019

Airbus A319 Iberia © Usuario:Barcex

Air France distancée par ces concurents

Air France et la Lufthansa se font surclasser par British Airways et Iberia. Les profits d’IAG, l’entité qui chapeaute les deux compagnies aériennes Iberia et British Airways, ont très fortement augmenté au 3eme trimestre.

Partages
Airbus A319 Iberia © Usuario:Barcex
Airbus A319 Iberia © Usuario:Barcex

Air France et la Lufthansa se font surclasser par British Airways et Iberia. Les profits d’IAG, l’entité qui chapeaute les deux compagnies aériennes Iberia et British Airways, ont très fortement augmenté au 3eme trimestre. IAG a une taille inférieure à celle de la Lufthansa ou d’Air France mais cela ne l’a pas empêché de générer un résultat d’exploitation de 900 millions d’euros contre 735 millions d’euros pour la Lufthansa et 623 millions d’euros pour Air France. Le plus impressionnant est surtout que les profits d’IAG s’envolent quand ceux des concurrents stagnent ou reculent.

Le chiffre d’affaires d’IAG a bondi de 8.5% à 5.866 milliards d’euros quand celui de ses principaux concurrents fait du surplace. Celui d’Air France gagne 0.2% à 7.189 milliards d’euros (hors impact grève) et perd 6.7% si l’on prend en compte le mouvement social des pilotes en septembre. Pour la Lufthansa c’est une petite hausse de 1.8% avec 8.458 milliards d’euros. Le bénéfice d’IAG gagne 231 millions d’euros comparé à la même période un an plus tôt quand ceux d’Air France et Lufthansa chutent (-18 millions d’euros pour Air France hors impact grève) ou progressent timidement. Sur l’ensemble de l’année fiscale les bénéfices d’IAG sont attendus en hausse, cette dernière devrait atteindre entre 71% et 78% soit un bénéfice d’exploitation compris entre 1.320 milliards d’euros et 1.370 milliards d’euros.

Un des secrets du groupe réside dans le fait qu’ils ont réussi à augmenter les capacités en gardant la même recette unitaire. « Ce maintien des recettes unitaires provient de la « relative » bonne santé des économies britannique et américaine, un axe qui représente l’essentiel de l’activité de British Airways », fait valoir Yan Derocles, analyste chez Oddo Securities. L’analyste va plus loin et pointe du doigt le point le plus impressionnant. « C’est hallucinant. Les coûts unitaires ont baissé de 4,5% (hors carburant) contre 1,3% par Air France-KLM qui achève dans deux mois son plan de restructuration Transform 2015 ». Cette baisse de cout est liée, entre autres, aux nouvelles conditions de travail mises en place par la direction et le charismatique Willie Walsh. Cette forte baisse des couts ne prend pas en compte le plan de départ volontaire mis en place chez Iberia qui prendre effet en 2015.

Cet excellent résultat du groupe IAG va mettre la pression sur les directions d’Air France et Lufthansa qui vont devoir présenter des plans de compétitivité à la hauteur de l’enjeu. IAG a tracé la route mais cette dernière risque de ne pas être appréciée des syndicats car elle comporte des modifications importantes des conditions de travail pour les hôtesses de l’air, stewards et pilotes. Lufthansa va clôturer son plan l’année prochaine et devrait économiser 1.5 milliards d’euros.

Partages

5 thoughts on “Air France distancée par ces concurents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 506 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages