3 juin 2020

Système TCAS © DR

Michel, tu as dit une conn…. !

Ce matin, sur France Info comme sur toutes les radios d’information, le sujet qui tourne en boucle est le crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Chaque radio y va de son spécialiste qui explique tous la même chose ou presque ; un missile sol-air a atteint en vol le Boeing 777 de la Malaysia Airlines et ce dernier s’est écrasé en Ukraine non loin de la frontière russe faisant 298 victimes.

Partages
Système TCAS © DR
Système TCAS © DR

Ce matin, sur France Info comme sur toutes les radios d’information, le sujet qui tourne en boucle est le crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Chaque radio y va de son spécialiste qui explique tous la même chose ou presque ; un missile sol-air a atteint en vol le Boeing 777 de la Malaysia Airlines et ce dernier s’est écrasé en Ukraine non loin de la frontière russe faisant 298 victimes.

Sur France Info c’est Michel Polacco qui s’y colle. Pilote d’avion, d’hélicoptère, qualifié vol aux instruments, instructeur…, il est considéré comme un expert dans les domaines de l’aéronautique et de défense. Ce matin, dans sa longue explication, il a parlé des boites noires et des informations qui pourraient en être extraites pour comprendre ce crash. Si mes oreilles ne m’ont pas lâché et que ma compréhension de la langue française n’était pas altérée, il a parlé du TCAS. La phrase; « Éventuellement, dans les boites noires, il pourrait y avoir des informations en provenance des radars de l’avion qui parlerait d’une éventuelle alerte anticollision ». Ll dit donc que l’on pourrait retrouver des traces du missile dans la boite noire qui enregistre les informations du vol via les données du TCAS. (pour ceux qui le souhaite c’était à 10h50 sur France Info)

Là je suis obligé de réagir car l’on parle de TCAS et de Boeing 777, pas de F16 piloté par Maverick qui fait « bip » quand il est accroché radar pour prévenir les pilotes ! A écouter cette explication on pourrait presque penser que les pilotes ont eu l’information qu’un missile allait les percuter, a se demander pourquoi ils n’ont pas fait un joli break comme à la télé !

Je ne me prétends pas spécialiste mais en aucun cas un TCAS pourra vous indiquer qu’un missile va exploser votre avion. Pour faire dans la technique voilà, en résumé, comment fonctionne le system TCAS. Le TCAS est une sorte de récepteur radio qui écoute les informations émises à l’ intention des radars du contrôle aérien par les transpondeurs des avions. Il analyse ces informations et, en cas de routes convergentes, il prévient les pilotes du danger potentiel. A ma connaissance aucun missile longue portée russe n’est équipé de transpondeur pour signaler sa présence !

Alors non, aucune information sur l’écran du TCAS n’a jamais été donnée à l’équipage par les systèmes du Boeing 777. Si maintenant même les experts disent des énormités on se demande qui croire…

Eric J-F

Partages

7 thoughts on “Michel, tu as dit une conn…. !

  1. Un autre spécialiste, F. AMEDEO, du Figaro, se trouve des soit disant pilotes pour affirmer :

    « A altitude de croisière, on fait le nécessaire pour être vu et identifié comme un vol civil: on allume notre radar et nos phares »..

    No comment.
    J’ai oublié de préciser. F. AMEDEO est spécialiste du Nautisme, selon son employeur le Figaro.
    On comprend mieux…

  2. C’est pas la première sortie foireuse de ce journaliste du Figaro. Si même Polacco s’y met, ça veut dire que les autres « experts journalistiques aéronautiques » en connaissent autant que moi sur l’histoire du Khirgistan… lol

  3. Pour répondre à Alice (1er commentaire de la liste) dont la question est très pertinente :

    Il y a deux boites noires. Une d’elles enregistre les sons et on peut reconnaitre le spectre d’un bruit d’explosion même noyé parmi les bruits de fond. L’absence d’alarme au cockpit ou les commentaires des pilotes peuvent être très enrichissants.
    Quand à l’analyseur de paramètres, il peut tout simplement montrer que plusieurs informations sont perdues simultanément, signe que plusieurs faisceaux ont été coupés brutalement. Il peut également permettre de voir la trajectoire de l’avion immédiatement après la survenue d’un problème et en déduire si l’avion était intègre ou non.

    N’étant pas spécialiste, il y a sans doute d’autres voies à explorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 366 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages