10 août 2020

PN Air France © Air France

Hair France, pétition pour mes tresses

Le steward d’origine ivoirienne Aboubakar Traoré refait parler de lui suite à un appel lancé le 17 juillet 2013 par le collectif Hair France. Cet appel vise à «mette un terme au racisme capillaire qui atteint aujourd’hui encore, en France, dans le monde du travail, les personnes d’origine africaine et caribéenne». Ce steward a été suspendu de vol car il vole avec des tresses africaines.

Partages
PN Air France © Air France
PN Air France © Air France

Le steward d’origine ivoirienne Aboubakar Traoré refait parler de lui suite à un appel lancé le 17 juillet 2013 par le collectif Hair France. Cet appel vise à «mette un terme au racisme capillaire qui atteint aujourd’hui encore, en France, dans le monde du travail, les personnes d’origine africaine et caribéenne». Ce steward a été suspendu de vol car il vole avec des tresses africaines.

Monsieur Traoré a été embauché par Air France en 1998 quand le manuel du port de l’uniforme Air France indiquait «Les cheveux doivent être coiffés de façon extrêmement nette. Classique et limitée en volume, la coiffure doit garder un aspect naturel. Longueur limitée dans la nuque (et/ou) mèche limitée à mi-front.» et il a volé jusqu’en 2002 en respectant cette directive. En 2002 il décide de porter des tresses africaines et en 2007 il est interdit de vol et doit, selon l’intéressé, se faire couper les cheveux ou porter une perruque. Il confie au journal La Croix concernant le port de sa perruque : «Je me sentais ridicule, humilié, à chaque fois que je la portais, c’était une blessure» puis dans un reportage sur France Ô c’est « l’histoire d’un combat identitaire, une affirmation de soi».

À 39 ans Aboubakar Traoré a épuisé toutes les voies de recours, l’affaire est devant les prud’hommes pour « atteinte à la dignité et discrimination ».

Une pétition circule actuellement mais cette « affaire », au vu des signataires, devient de plus en plus politique (Parti de Gauche, NPA, personnalités du PS et du PC…). Rappelons que selon le règlement un steward doit avoir les cheveux courts sans distinction d’origine ethnique ou sociale. Permettre à une communauté de porter des cheveux longs, tressés ou non, serait faire une différence et serait donc assimilable a du racisme.

Partages

6 thoughts on “Hair France, pétition pour mes tresses

  1. Bonjour,
    Ancien navigant AF, j’estime que c’est à Air France de décider ce qui est convenable ou non en terme de présentation pour son PN.
    Cette demande est simplement de la provocation identitaire.

  2. Bonjour,
    Je suis navigant Air France, je suis gay, je veux avoir les cheveux longs pour me faire un chignon banane !!!! Bien entendu, c’est de l’humour… je rejoins l’avis de Delattre, il s’agit a mes yeux au mieux d’une provocation identitaire au pire d’une revendication d’un pré adolescent boutonneux. Les règles de port de l’uniforme sont claires et nettes, elles ont été acceptées par le-dit steward pendant plusieurs années. Si celui-ci ne veut plus s’y conformer et bien qu’il quitte la compagnie. Beaucoup de jeunes voudraient sa place. AF est tjrs aussi patiente avec ses salariés, pour ma part cela aurait été avertissement à chaque fois que ce steward se serait présenté lors d’une mission sans avoir respecté les règles, et au 3ème avertissement, licenciement pour faute.

  3. Le métier de pnc est lié au port de l’uniforme, ça a toujours été comme ça, et ça le restera, des milliers de pnc l’acceptent très bien, je ne vois pas pourquoi on ferait exception pour lui.
    Il a signé un contrat, c’est pourtant très simple, il savait donc très bien qu’il y a des règles de port de l’uniforme à respecter, s’il ne les accepte pas, et après tout c’est son droit, qu’il démissionne. Personne ne le force à rester. C’est d’autant plus énervant, qu’il y des centaines de futurs pnc, qui seraient prêts à accepter ces règles ne serait-ce que pour avoir un petit contrat, et qui, eux, n’ont même pas sa chance.
    De plus, s’il s’agissait d’un métier sans contact avec les clients, même si rares sont les entreprises qui acceptent les dreadlocks dans leurs locaux, on pourrait encore comprendre… Mais là, il s’agit d’un métier en contact avec la clientèle, qui exige le port d’un uniforme, et donc de règles, qui sont les mêmes pour tout le monde.
    Quant à l’excuse du racisme…. Que dire à part que c’est ridicule et absolument infondé… Encore une fois, on instrumentalise le racisme, pour excuser tout et n’importe quoi, je trouve ça honteux. Tant qu’on y est, les hôtesses pourraient se plaindre de sexisme, vu qu’elles sont obligées de porter les cheveux courts ou attachés, pourquoi ça ne serait pas une « atteinte à la dignité et une discrimination », aussi après tout?
    La compagnie est quand même très patiente et conciliante en lui proposant une alternative, même si celle ci ne semble pas lui convenir. La plupart des compagnies n’auraient même pas eu autant de patience. D’autant que je n’ai pas en tête de compagnie acceptant les dreadlocks pour ses pn…
    Et comme le dit très justement Delattre, c’est purement de la provocation identitaire.

  4. « selon le règlement un steward doit avoir les cheveux courts sans distinction d’origine ethnique ou sociale.  »
    « SANS DISTINCTION D’ORIGINE ETHNIQUE » Ce qui sous entend qu’avoir les cheveux lisses dénote un non-appatenance à un groupe ethnique ?? ca ne veut rien dire ! Ca n’a aucun sens !!
    Cette phrase du règlement est complètement idiote et RACISTE ! oui, RACISTE !!

    De plus, naturellement ses cheveux poussent crépus et pas du tout lisses. Il y a selon moi un problème de racisme si on lui demande de se lisser les cheveux. On lui demande d’occulter la texture naturelle de ses cheveux et ca ne choque personne !

    « Provocation identitaire » vous l’appelez comme vous voulez, seulement Air France a tout intérêt à être patiente car elle marche sur des oeufs. Ce règlement est à la limite du légal !

    Si vous ne le voyez pas c’est que vous êtes certainement trop ancrés dans la connerie.

    1. « De plus, naturellement ses cheveux poussent crépus et pas du tout lisses. Il y a selon moi un problème de racisme si on lui demande de se lisser les cheveux. On lui demande d’occulter la texture naturelle de ses cheveux et ca ne choque personne !  » On lui demande juste d’avoir les cheveux courts comme c’est la règle pour tous les stewards Air France ! Faut arrêter le délire de persécution !

  5. Je ne suis pas PN et en découvrant votre article et les commentaires, je suis plutot atterré.

    Je pense avoir un oeil exterieur à la situation de cette personne et des jugements que vous portez à son égard.

    Des hotesses et stewards qui ne sont pas nickel (cheveux gras, gominés, couleurs, barbe, moustache et j’en passe, crâne rasé), il y en a.
    Avant même de juger, j’invite les personnes qui le critique a voir à quoi ressemble ses tresses collées, qui ne sont en aucun cas des locks jusqu’aux chevilles, simplement des cheveux plaqués qui respectent les mentions du reglement concernant la longueur, le volume et l’aspect naturel.
    Qu’Air France, ou tout du moins certains supérieurs hierarchiques (sa coiffure date de 2002, les remarques de 2004, ce qui signifie que ça n’a dérangé personne pendant 2ans…), juge sa coiffure acceptable ou pas, c’est une chose. Mais le règlement étant respecté, parce que trop flou et mal adapté, il a tout à fait raison de se défendre car il s’agit bel et bien d’une interpretation raciste de son apparence.

    Certains n’ont pas vus de PN sur d’autres compagnies avec des dreadlocks ?
    Et bien voyagez donc un peu et pas uniquement sur Air France, allez découvrir les banquiers de la City en costume avec locks jusqu’aux fesses, les employés d’Aloha Airlines en chemise hawaienne, nos collegues de chez Delta qui portent des locks etc…

    Ce qui est en tous cas choquant, c’est le peu de considération et de solidarité à l’égard d’un collègue, et surtout le jugement apporté sans même chercher à connaitre les détails ni connaitre la personne.

    Quant à l’article il ressemble bien plus à un parti pris qu’à une simple information…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 292 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages