8 juillet 2020
Boeing 737-800 de Ryanair

Boeing 737-800 Ryanair © Raboe001

Ryanair, le tribunal lui donne raison

Le tribunal administratif de Poitiers a donné raison à la compagnie aérienne low-cost Ryanair au détriment du SMAC (Syndicat Mixte Aéroports Charente). Ce syndicat, qui peut facilement être associé au conseil général au vu des sommes versé par ce dernier, réclamait la somme de 865 000 euros a Ryanair pour « rupture anticipée et brutale ».

Partages
Boeing 737-800 Ryanair © Raboe001
Boeing 737-800 Ryanair © Raboe001

Le tribunal administratif de Poitiers a donné raison à la compagnie aérienne low-cost Ryanair au détriment du SMAC (Syndicat Mixte Aéroports Charente). Ce syndicat, qui peut facilement être associé au conseil général au vu des sommes versé par ce dernier, réclamait la somme de 865 000 euros a Ryanair pour « rupture anticipée et brutale ».

En 2010 Ryanair a quitté l’aéroport d’Angoulême car le SMAC refusait de payer 175 000 euros supplémentaires pour les aides marketing. Le tribunal a indiqué être incompétent en la matière et laisser le soin au tribunal de Londres de juger l’affaire. Ce dernier l’a d’ailleurs déjà fait en condamnant le SMAC à payer 400 000 euros à Ryanair. Tout n’est pas fini mais il semblerait que le Conseil General va y laisser quelques centaines de milliers d’euros et l’ambiance va être plutôt tendue lors des prochaines réunions. « La gestion de cette affaire, ça sent l’amateurisme à plein nez », selon François Bonneau, chef de la droite au Conseil General. Avant d’ajouter que pour le Parti Socialiste « C’est un constat d’échec total pour la majorité. L’addition promet d’être salée pour le contribuable, notamment en frais de justice. Et, au final, qu’a-t-on ? Une piste bien calibrée pour recevoir des vols commerciaux… Et rien du tout dessus ! ».

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 376 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages