ven. Déc 13th, 2019

Jeppesen Flight Deck sur Ipad © DR

Air France; dépenses inutiles ?

L’iPad vient d’être autorisé par l’EASA comme EFB (Electronic Flight Bag) utilisable en vol. Air France doit faire installer des EFB NavAero dans plus de 120 de ses avions et distribuer des iPad pour une utilisation au sol uniquement, ca vous parait pas bizarre ?

Partages
Jeppesen Flight Deck sur Ipad © DR

Air France doit avoir trop d’argent ou juste aimer le jeter par la fenêtre, à moins que la compagnie ne cède aux caprices de ses pilotes geeks pour « être » tranquille dans ces temps de tourmentes. Il y a peu nous vous avons parlé des iPad distribués aux pilotes, pour une utilisation au sol uniquement, afin qu’ils puissent avoir leur documentation et l’ensemble des éléments nécessaires à la préparation des vols sur la tablette à la pomme. Nous vous avons aussi parlé des jolies tablettes suédoises qui doivent entrer dans les cockpits pour des fonctions EFB (Electronic Flight Bag). Nous avions même trouvé cela étonnant, deux tablettes à bord alors que l’iPad était déjà certifié pour l’utilisation en vol outre atlantique et devrait bientôt l’être en Europe (https://www.pnc-contact.com/2012/09/25/deux-tablettes-pour-le-prix-dune-61186).

Et bien voilà, c’est fait, ou, pour être plus précis, la brèche est ouverte. Depuis le 15 novembre l’application Jeppesen Flight Deck Pro sur iPad, un EFB hyper puissant, est approuvée par l’EASA. Cette application dispose de l’ensemble des cartes du leader mondial Jeppesen, les cartes enroute high et low et l’ensemble des cartes IAC (SID et STAR comprises). D’ailleurs, les tablettes suédoises de NavAero sont équipées de cartes Jeppesen. Cette décision de l’EASA va permettre aux autorités locales d’autoriser l’utilisation en vol de cet EFB sur iPad au sein des compagnies aériennes.

Les solutions NavAero doivent être déployées sur l’ensemble de la flotte Air France pour la fin de l’année 2013 telle que spécifié sur le communiqué de presse de NavAero (https://www.pnc-contact.com/doc/navAero__Air_France.pdf). Sachant qu’il y a environ 125 appareils à équiper et qu’un t-Bag C2 coûte environ 3700 euros Hors Taxe non posé il y en a déjà pour plus de 450 000 euros rien que pour le matériel. Nous vous laissons le soin d’ajouter les heures de travail des équipes au sol pour installer et configurer le produit.

Même si les comptes d’Air France doivent dépasser les 900 millions de pertes pour 2012 il est toujours dommage de voir des dépenses, même pour un « faible montant », faites alors qu’elles auraient sans doute pu être évitées.

Partages

15 thoughts on “Air France; dépenses inutiles ?

  1. En Attendant il y a ceux qui ont deja accepter de faire des efforts pour la compagnies et les autres. Sans compter que tout ceci vient en remplacement d une volumineuse doc papier perso pour chaque pilote et d’un OMPNT vieux de 5 ans. Pas sur que ce ne soit pas une economie au final.

    1. On ne dit pas que l’EFB n’est pas une avancée, relisez nous ! Cependant, acheter deux tablettes différentes qui ont au final la même utilité c’est un peu dommage pour ne pas dire autre chose! De plus, la préparation du vol va être faite sur iPad et le vol sur NavAero, quid du transfert des info entre un système qui tourne sous iOs et un autre sous Microsoft… Il aurait été tellement plus simple de préparer son vol sur iPad et d’utiliser son iPad en vol…
      PS: mettre un émail « @pnc.com » qui est le nom de domaine d’une banque américaine alors que l’on se trouve à Bangkok c’est « petit »…

  2. Et voilà, une nouvelle pierre est jetée dans la marre des ségrégations auto-entretenues entre PNT et PNC. Les PNT sont des « geeks » achetés par la compagnie grâce à un iPad (que 75% des gens possèdent déjà au passage) et les PNC sont des assistés jaloux et aigris en manque de reconnaissance… Bravo!
    Félicitations, votre article est apparu dans mon moteur de recherche Google qui me donne les actus concernant Air France sur le web, et là je tombe sur cette ignoble brûlot.
    Petit slam qui a son importance: l’iPad qui sera distribué aux pilotes et l’EFB sont deux choses totalement différentes. Et la question du doublon entre iPad et EFB ne se pose pas, tant que nos chers zincs seront immatriculés en France, parce que l’EASA (comprenez organisme Européen de certification) et la DGAC ne sont pas encore d’accord sur le sujet. De plus, le logiciel de cartographie et de préparation des vols retenus par l’entreprise est LIDO, et non celui de Jeppesen, précisément pour des questions de cout (pas de bol!), et aussi de proximité de notre doc avec celle de LIDO, donc une capacité d’intégration qui ne nécessite pas ou très peu de formation, donc ici encore des économies (toujours pas de bol!). Ensuite, le logiciel certifié pour l’A320 est effectivement celui de NavAero, mais la question de compatibilité entre ce dernier et l’iPad n’est pas un problème: deux fonctions, et deux utilités différentes dans le cockpit. Et le double jeu de chaque est une question de redondance de documentations requise par la DGAC justement. Peut être qu’Air France ne fait pas mal les chose du coup…!
    À préciser quand même que, compte-tenu du ton de votre pseudo article, l’iPad dont les PNT vont hériter n’est PAS un jouet, mais bel et bien un outil de travail, avec tout ce que cela comporte (notamment le plus en matière de sécurité des vols avec un accès à des informations importantes en un minimum de temps). Votre texte laisse largement suggérer le contraire, et c’est déplorable, mais une certaine jalousie à l’encontre des pilotes est évidente de votre part, et utiliser à ces fins un prétexte de communication pour les PNC en interne dénote une malhonnêteté manifeste de votre part, dont j’espère qu’elle n’est pas partagée par la population de PNC que vous êtes supposé représenter. Cependant j’ai dans ma carrière, fort heureusement, croisé des gens d’une valeur inestimable parmis les hôtesses et stewards de notre compagnie, qui ne partagent pas votre stupidité de ton et vos raccourcis malsains, et qui au contraire de vous, savent faire preuve d’intelligence et d’esprit d’analyse. J’aurais apprécié que ce soient eux qui soient à l’origine de ce genre d’article, avec bien évidemment toute l’investigation que cela comporte, plus une objectivité que de toute évidence vous avez oubliées.
    Je vous conseille vivement de relire vos informations, ou ne serait-ce même de les lire, voire de les collecter, et d’éviter de faire passer vos messages stupides par des biais détournés comme celui-ci. Votre article est faux, et mal informé.

    1. « Et voilà, une nouvelle pierre est jetée dans la marre des ségrégations auto-entretenues entre PNT et PNC. Les PNT sont des “geeks” achetés par la compagnie grâce à un iPad (que 75% des gens possèdent déjà au passage) et les PNC sont des assistés jaloux et aigris en manque de reconnaissance… »
      Vous faites des raccourcies, nous émettons des hypothèses et vous les prenez pour argent comptant, cela est fort dommageable pour comprendre les subtilité d’un texte écrit… De plus, 75% de taux de pénétration de l’iPad c’est archi faux, nous n’en sommes même pas a 30% ! A moins que vous ne parliez d’une CSP particulière mais, dans ce cas, il faut le préciser…

      « Félicitations, votre article est apparu dans mon moteur de recherche Google qui me donne les actus concernant Air France sur le web, et là je tombe sur cette ignoble brûlot. »
      Merci, c’est la preuve que notre travail porte ses fruits.

      « Petit slam qui a son importance: l’iPad qui sera distribué aux pilotes et l’EFB sont deux choses totalement différentes. Et la question du doublon entre iPad et EFB ne se pose pas, tant que nos chers zincs seront immatriculés en France, parce que l’EASA (comprenez organisme Européen de certification) et la DGAC ne sont pas encore d’accord sur le sujet. De plus, le logiciel de cartographie et de préparation des vols retenus par l’entreprise est LIDO, et non celui de Jeppesen, précisément pour des questions de cout (pas de bol!), et aussi de proximité de notre doc avec celle de LIDO, donc une capacité d’intégration qui ne nécessite pas ou très peu de formation, donc ici encore des économies (toujours pas de bol!). Ensuite, le logiciel certifié pour l’A320 est effectivement celui de NavAero, mais la question de compatibilité entre ce dernier et l’iPad n’est pas un problème: deux fonctions, et deux utilités différentes dans le cockpit. Et le double jeu de chaque est une question de redondance de documentations requise par la DGAC justement. Peut être qu’Air France ne fait pas mal les chose du coup…! »
      Concernant votre gentille explication sur l’EASA et la DGAC je vous invite a relire l’article; allez, soyons sport, copions collons ici: « Cette décision de l’EASA va permettre aux autorités locales d’autoriser l’utilisation en vol de cet EFB sur iPad au sein des compagnies aériennes. », on ne dit pas que cela est fait mais que cela va être fait prochainement, encore un problème de compréhension peut être… Pour la suite on va essayer de faire très clair pour que vous compreniez. iPad + Flight Deck = EFB (autorisé EASA, DGAC a suivre). NavAero = EFB. Puisque les pilotes vont être équipé d’iPad + LIDO et les avions vont recevoir NavAero + Jeppesen. Vous pensez pas que iPad + Flight Deck aurait été plus judicieux économiquement ? Cela aurait permis d’avoir dans 1 appareil, l’iPad, un EFB complet utilisable au sol et en vol + le reste (doc avion…)

      « À préciser quand même que, compte-tenu du ton de votre pseudo article, l’iPad dont les PNT vont hériter n’est PAS un jouet, mais bel et bien un outil de travail, avec tout ce que cela comporte (notamment le plus en matière de sécurité des vols avec un accès à des informations importantes en un minimum de temps). Votre texte laisse largement suggérer le contraire, et c’est déplorable, mais une certaine jalousie à l’encontre des pilotes est évidente de votre part, et utiliser à ces fins un prétexte de communication pour les PNC en interne dénote une malhonnêteté manifeste de votre part, dont j’espère qu’elle n’est pas partagée par la population de PNC que vous êtes supposé représenter. ».
      Nous n’avons jamais dit que l’iPad était un jouet, sans doute encore ce problème avec la compréhension des subtilités… « communication pour les PNC en interne », celle là c’est juste la meilleure, tout n’est pas estampillé Air France dans l’aéronautique française (désolé de vous l’apprendre si vous ne le saviez pas) et ce site n’a rien a voir avec la compagnie Air France, renseignez vous un minimum avant d’écrire !

      Bons vols.

  3. Bonjour,

    Je partage une bonne partie des avis précédents. J’y ajouterai que l’OMPNT avait été déployé, en son temps, pour supprimer une journée de stage maintien des compétences (journée S1), remplacée par de l’auto-formation. C’était, indubitablement une source d’économie. Déjà, à l’époque, les PNC avaient dénoncé ce « cadeau » aux pilotes. L’iPad vient remplacer l’OMPNT. Il coûte 3 fois moins cher à l’achat, est plus facile à gérer et offre plus de fonctions. Comme déjà dit, il permettra aussi de supprimer les kilos de documentation papier que nous avons à domicile. Pour terminer, la principale raison qui justifie l’installation d’un EFB à bord, c’est qu’il sera mis à jour par la maintenance. Pas de problème d’iPad cassé, perdu, inopérant ou… pas mis à jour par son propriétaire. Il me semble que ça va dans le sens de la sécurité des vols !

    1. On reconnait la le discours d’un pilote Boeing, plus clair et concis que celui des « Airbussien » (joke).
      On est tout a fait pour l’iPad, cet outils n’a que des avantages pour la sécurité des vols, on n’a pas dit le contraire. Votre dernier argument est plutôt judicieux et ce point nous avait échappé. Même si la mise a jour automatique est possible dès que l’appareil est connecté il reste l’oubli de son matériel par le pilote ou la casse par ce même pilote. Il faudrait donc des pièces supplémentaires en salle d’ops.
      En même temps de plus en plus de majors américaine l’utilisent sans trop de problème alors, pourquoi pas Air France ?
      Merci pour votre commentaire constructif.

  4. Perdu !
    Je suis pilote Airbus ! Encore un peu de crédibilité en moins ?
    Les autres font leur choix. Connaissez-vous tout ce que cela implique derrière ?

    Envoyé de mon iPad (perso) 😉

    1. On oublies pas le 747, si mes infos sont bonnes (rien n’est moins sure) ;-). Et, toujours si elle sont bonnes, j’ajouterai; vive le modélisme aéronautique…
      Pour votre question suivante si je répond « oui » je passe pour un prétentieux et si je répond « non » pour un inculte… Par contre si vous voulez m’instruire sur ce sujet ce sera avec plaisir.

      Envoyé de mon iPhone Perso :-p

  5. Bonjour,
    est-ce que les pilotes se permettent de juger sur la place publique de la qualité de votre maintien de compétences ou bien des nouveautés de service en vol ?
    Cdlt

    1. Il n’y a aucun jugement juste une question ! Pour ce qui est du maintien des compétences des PNC Air France vous pouvez dire ce que bon vous plait, ici ou ailleurs…

  6. Pourquoi la DGAC aurait encore quelque chose à dire? Je pensais que l’EASA avait relégué cette obsolète agence au rang de dinosaure en cette année 2012. Sinon pourquoi passer de JAA à EASA si chaque pays peut continuer à faire comme bon lui semble (notamment la France qui s’est toujours crue spéciale)

  7. C’est amusant de voir tous nos PNT débouler en masse dès que l’on soulève une question qui les concerne ! Et puis le plus drôle c’est qu’aucun ne répond a la question qui est: n’aurait il pas été plus économique de tous mettre sur l’iPad plutôt que sur 2 tablettes différentes ?
    Je dois avouer que celui qui parle de casse et autres oublis a le mérite d’avoir esquissé une réponse…

  8. Pour répondre à Claire Leroy :
    Les PNT sont souvent abonnés aux news de Google. Ainsi, dès qu’un site parle d’Air France, nous en avons un lien. Perso (PNT), je ne connaissais pas PNC Contact avant…
    Par contre, j’ai répondu à la question : tout mettre sur l’EFB n’est pas possible !
    1) nous aurons notre stage de maintien des compétences sur l’iPad afin de faire chez nous (ou ailleurs) en auto-formation ce que nous faisions en salle il y a 6 ans.
    2) L’iPad permet de nous débarrasser de toute la documentation papier personnelle. Plus de frais d’impression et de papier !
    3) Un iPad corrompu, cassé, pas à jour ne nous servirait à rien dans un cockpit, voire serait dangereux ! Lufthansa a choisi depuis longtemps des EFB et nous feront la même chose. Ces machines seront entretenues et mises à jour par la maintenance. Je précise que je n’esquive aucune question, ceux qui me connaissent le savent. Tu as le droit de ne pas être d’accord mais mon raisonnement est cohérent. N’oublions pas que l’iPad est une machine « ouverte ». On peut le bidouiller, l’utiliser d’une façon qui n’est pas prévue par AF ou Apple. Veux-tu vraiment faire confiance à ce matos pour la sécurité des vols ??? C’est la principale raison pour laquelle la DGAC s’y refuse et, pour une fois, je trouve qu’elle fait preuve de sagesse !

    Allez, on arrête ces géguerres stériles. Si vous voulez savoir pourquoi d’autres utilisent un iPad en vol, allez leur demander ! Si vous voulez savoir pourquoi vos pilotes vont en avoir un, allez leur demander ! Si vous voulez savoir pourquoi un EFB est préférable : je viens de l’expliquer… Cette polémique est aussi stérile que le mot « cadeau » est déplacé. Ce sera un outil de travail et, pour une fois, un outil adapté et moins cher que sont prédécesseur. Eh oui, c’est possible !

    Cordialement

  9. Et juste un dernier mot à l’attention des webmasters et des participants au forum :
    Ce forum est public ! N’importe qui peut le lire et en tirer des informations qui seront plus ou moins bien utilisées. Vous savez tous comment les journalistes parlent de notre métier…

    La principale raison de mon intervention est de rééquilibrer des propos qui sont excessifs et qui, si ils étaient mal utilisés, feraient encore plus de mal à notre compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 410 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages