5 août 2020

CityJet BAe 146 © Juergen Lehle

Après easyJet, Air France

Après easyJet c’est Air France

Partages
CityJet BAe 146 © Juergen Lehle

Après easyJet qui avait été condamné à payer 150 000 euros d’amende en 2010, c’est au tour d’Air France d’être condamné pour travail dissimulé au sein de sa filiale CityJet par le tribunal correctionnel de Bobigny. La compagnie devra payer une amende de 100 000 euros tandis que Jean-Cyril Spinetta devra s’acquitter d’une amende de 15 000 euros. Le PDG de la filiale, Mickaël Collins a été logé à la même enseigne avec 15 000 euros d’amende également.

La compagnie a été reconnue coupable d’avoir embauché des salariés sous contrats irlandais alors qu’ils avaient eu leurs entretiens d’embauches en France et qu’ils prenaient leur service à Roissy ou Orly. L’inspection du travail avait dénombré plus de 250 casiers dans les locaux de la compagnie sur les aéroports parisiens. Une autre procédure est en cours actuellement au tribunal des prud’hommes.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 252 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages