mar. Nov 19th, 2019
Crash de Concorde

Crash de Concorde © DR

Procès Concorde : Continental porte plainte

Partages
Crash de Concorde
Crash de Concorde © DR

Alors que 175 000 euros ont été requis contre Continental Airlines dans le procès du crash du Concorde, la compagnie aérienne américaine a réagi en portant plainte à son tour contre Air France pour « obstruction à la justice ».

La meilleure des défenses n’est-elle pas l’attaque ? Continental Airlines, jugé depuis trois mois et demi au tribunal de Pontoise, a répondu au réquisitoire du procureur en contre-attaquant : elle a porté plainte contre Air France pour « obstruction à la justice ». En cause, la disparition de documents liés à la navigabilité du Concorde qui s’est écrasé  le 25 juillet 2000 à Gonesse (Val d’Oise).

L’avocat d’Air France Me Fernand Garnault, considère la « manœuvre supplémentaire » de Continental Airlines de « malice procédurale absurde », ces propos ayant été prononcés hors audience. Car selon lui, la disparition de ces documents remplis avant le décollage et signés par le commandant de bord, n’ont tout simplement pas été « retrouvés ». Qui plus est, « une copie informatique a permis de recalculer les données » du vol.

La plainte, déposée par Me Metzner, l’avocat de la compagnie américaine, a été versée au dossier. Jeudi 20 mai, le procureur a réclamé que la responsabilité de Continental soit reconnue : il a requis 175 000 euros d’amende à son encontre. Si le tribunal suivait le procureur, Continental se verrait alors contrainte de verser 15 millions d’euros à Air France ainsi que plusieurs millions d’euros aux familles de victimes. Une autre facture de 100 millions d’euros versés par la compagnie française aux victimes pourrait alors, aussi revenir sur le tapis, et être réclamé à Continental. Le jugement, remis en délibéré, est attendu à la fin de l’année.

Source: air-journal.fr

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 037 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages