Air France, pertes record – PNC Contact
mercredi 19 juin 2019
Air France logo

Air France logo © Air France

Air France, pertes record

Air France logo
Air France logo ©Air France

Les pertes du groupe Air France-KLM pour l’exercice 2009-2010 seront de 1.3 milliard d’euro en fin d’exercice (fin mars 2010). Le directeur général adjoint de la compagnie en charge du commerce international a annoncé ce chiffre lors du CE commerce international et DOM devant l’ensemble de ses élus.

Ces pertes ne sont pas une surprise car dès le 10 février dernier, lors de la publication des chiffres pour le troisième trimestre, Air France annonçait déjà une perte de 788 millions sur les 9 premiers mois et envisageait des pertes égales aux quatrième trimestre de l’exercice précèdent pour l’exercice a venir. En additionnant 788 millions et 574 millions on arrivait à 1.36 milliard d’euro de perte.

Depuis 1993, avec 8 milliards de francs, c’est la plus grosse perte pour le groupe. Le sujet est tellement préoccupant qu’il a été discuté lors de conseil des ministres du 10 février à l’Élysée. Cette perte est 10 fois plus importante que celle de l’exercice 2008-2009 qui s’élevait à « seulement » 129 millions d’euros. Mercredi a été la première fois que la compagnie annonçait publiquement ce chiffre au personnel du groupe.

Il faut savoir que la dette du groupe est passé de 1.5 milliard d’euros la 31 mars 2008 à 3.8 milliards au 31 décembre 2009 avec un ratio d’endettement sur fond propre passant de 0.28 à 1.36. Des turbulences sont a prévoir prochainement.

Source: LeFigaro.fr

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 50 868 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages