1 mars 2024
Boeing 737 de Ryanair

Boeing 737 Ryanair © Ryanair

Ryanair et grève en France

Ryanair veut faire stopper les perturbations dues à la grève en France

Partages

Les grèves en cours en France ont entraîné l’annulation de vols à travers l’Europe. Les compagnies aériennes sont confrontées à la fermeture de l’espace aérien français. Les contrôleurs aériens en France rejoignent d’autres syndicats pour participer à une action revendicative à travers le pays. Ryanair appelle l’Union européenne à intervenir pour limiter les conséquences de la grève en France.

La compagnie aérienne lowcost Ryanair demande à la Commission de l’Union européenne d’adopter des politiques qui protègent les vols survolant la France pendant la grève. Ryanair doit faire face à des centaines d’annulations de dernière minute. Les lois actuelles sur le service minimum en France empêchent les grèves d’affecter les vols intérieurs, mais les vols survolant le pays (par exemple, de Londres à Rome) ne sont pas protégés.

Publicités

Un appel à l’action

La compagnie aérienne a fait face au 38e jour de grèves de l’ATC français en seulement trois mois. Ryanair a interpelé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, pour son “échec inexcusable” à protéger le droit fondamental à la liberté de circulation.

Ryanair a confirmé que quelque 627 000 passagers étaient enregistrés sur des vols annulés en raison de grèves de l’ATC français au cours des trois premiers mois de 2023. Une telle négligence, selon la compagnie aérienne, diminue la connectivité intra-européenne essentielle et nuit au tourisme. Un porte-parole de Ryanair a réitéré aujourd’hui l’appel de la compagnie aérienne à une intervention :

Aujourd’hui, l’ATC français est en grève pour le 38e jour en seulement 3 mois avec des milliers de passagers européens dont les vols pour voir leurs amis et leur famille ont été injustement annulés. Bien que nous n’ayons aucune difficulté à ce que les syndicats français exercent leur droit de grève, nous attendons de la présidente von der Leyen qu’elle fasse son travail et qu’elle défende et protège le droit fondamental des citoyens et visiteurs de l’UE à la liberté de circulation, qu’elle-même et les commissaires ont inexplicablement omis de le faire.

Il est complètement disproportionné et injuste que le gouvernement français puisse utiliser la législation sur le service minimum pour protéger les vols intérieurs français mais forcer l’annulation des vols au-dessus de la France. La présidente von der Leyen devrait protéger les citoyens et visiteurs de l’UE sur les vols non français survolant l’espace aérien français d’Allemagne, d’Espagne, d’Italie, du Royaume-Uni et d’Irlande. Le marché unique de l’UE pour les voyages aériens et les survols ne devrait pas être affecté à plusieurs reprises parce que la Commission européenne ne prend pas de mesures.

Ryanair

La poursuite de la grève en France a entraîné d’importants retards et annulations pour Ryanair. La compagnie irlandaise n’est pas seule dans sa situation. British Airways a été contrainte d’annuler 8% de ses vols récemment car de nombreux vols court-courriers survolent la France.

Ryanair demande à l’UE des actions contre la grève en France

Le mois dernier, la compagnie low-cost a lancé une pétition pour mettre en œuvre des politiques de protection des vols survolant la France pendant les grèves en cours. La lettre demande à la Commission européenne de prendre plusieurs mesures immédiates pour protéger les droits des passagers, visiteurs et citoyens de l’UE, qui tentent de voyager à travers les continents. Quelque 178 348 personnes ont signé la pétition. Si une pétition reçoit un million de signatures de sept pays européens différents, la Commission est tenue de l’examiner officiellement.

La pétition fait valoir qu’il existe quatre principaux moyens par lesquels les passagers pourraient facilement se rendre à leur destination finale sans entraver le droit de grève des syndicats ATC français avec les mesures suivantes :

  1. Protégez les survols français pendant les grèves ATC (en utilisant les lois sur les services minimaux) comme en Grèce, en Italie et en Espagne
  2. Autoriser les autres ATC européens à gérer les vols au-dessus de la France pendant la grève des ATC français
  3. Mandater les syndicats ATC français de s’engager dans un arbitrage exécutoire avant d’appeler à la grève
  4. Rendre obligatoire la notification préalable de la participation à la grève

Ryanair a réitéré son soutien aux syndicats français mais souligne qu’ils peuvent exercer leur droit de grève sans être autorisés à fermer tout l’espace aérien supérieur français. Les syndicats de contrôleurs du trafic aérien en Espagne, en Italie et en Grèce ont déjà lancé une action revendicative tout en protégeant les survols. Un porte-parole de la compagnie aérienne a qualifié de “complètement disproportionné et injuste” le fait que les vols intérieurs français soient protégés alors que les survols depuis l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Irlande risquent d’être annulés.

Ce n’est pas la première fois que Ryanair aborde le sujet de la réforme du contrôle du trafic aérien. Michael O’Leary indiqué lors d’une interview de ce qu’il considère comme l’échec de la présidente von der Leyen et de la Commission européenne à protéger le droit des citoyens européens à la liberté de circulation :

La Commission n’aime pas prendre des mesures. En particulier, cette commission dirigée par von der Leyen et Adina Vălean, la commissaire aux transports, est inutile. Ils n’ont rien fait depuis trois ans.

Michael O’Leary

Les grèves font partie d’un mouvement national en cours en France dans diverses industries contre la réforme des retraites en cours.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Déjà titulaire du CCA ?
PNC en compagnie ?
En recherche de compagnie ?
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 26 438 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages