7 février 2023
drapeau usa

Les avions aux Etats-Unis bloqués au sol

La Federal Aviation Administration a interrompu mercredi tous les départs de vols

Partages

La Federal Aviation Administration a interrompu mercredi tous les départs de vols intérieurs à travers les États-Unis après la mise hors ligne du système fournissant aux pilotes des avis de sécurité avant le vol. Les avions aux Etats-Unis sont bloqués au sol.

La FAA a déclaré dans un communiqué qu’elle avait ordonné aux compagnies aériennes de suspendre les vols jusqu’à au moins 9 heures du matin, heure de l’Est, pendant qu’elle tentait de restaurer son système NOTAMS (Notice to Airmen).

Publicités

Dans un communiqué la FAA déclare :

Nous effectuons des vérifications de validation finales. Les opérations à travers le système d’espace aérien national sont affectées. Nous fournirons des mises à jour fréquentes au fur et à mesure que nous progressons.

FAA

L’association représentant les compagnies aériennes américaines, Airlines for America, a déclaré que la panne « entraînait d’importants retards opérationnels ».

United Airlines a déclaré avoir temporairement retardé tous les vols intérieurs.

American Airlines a déclaré dans un communiqué qu’elle « surveille de près la situation, qui affecte toutes les compagnies aériennes, et travaille avec la FAA pour minimiser les perturbations de nos opérations et de nos clients ».

Le président américain Joe Biden a déclaré qu’il avait été informé de la situation et qu’il était en contact avec le secrétaire aux Transports Pete Buttigieg. Il a déclaré :

Je viens de parler avec Buttigieg. Ils ne savent pas quelle en est la cause. Mais j’étais au téléphone avec lui les 10 dernières minutes. Je leur ai dit de me faire rapport directement quand ils le découvriraient. Les avions peuvent toujours atterrir en toute sécurité, mais pas décoller pour le moment.

Ils ne savent pas quelle en est la cause. Ils s’attendent à ce que dans quelques heures, ils aient une bonne idée de ce qui l’a causé et répondront à ce moment-là.

Joe Biden

Lorsqu’on lui a demandé s’il s’agissait d’une cyberattaque, Biden a répondu :

Ils ne savent pas. Ils le découvriront.

Joe Biden

Plus tôt, l’attachée de presse de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a déclaré dans un communiqué qu’il n’y avait « aucune preuve d’une cyberattaque à ce stade », mais que Biden avait ordonné une enquête du ministère des Transports.

FlightAware, qui suit les retards et les annulations, a montré que près de 3 600 vols à destination, en provenance et à l’intérieur des États-Unis étaient retardés à 8 h 15, et 462 vols annulés jusqu’à présent.

Etats-Unis, les aéroports plus ou moins impactés

Les vols internationaux à destination des États-Unis continuaient de décoller d’Amsterdam et de Paris malgré la situation. Un porte-parole de l’aéroport de Schiphol a déclaré qu’une solution de contournement avait été émise et que les vols partaient toujours d’Amsterdam.

Aucun vol n’a été annulé au départ de l’aéroport Paris Charles de Gaulle, mais des retards étaient à prévoir, selon le service de presse de l’aéroport.

L’aéroport de Francfort a également déclaré qu’il n’avait pas été touché.

Un porte-parole de l’aéroport de Londres Heathrow a déclaré qu’ils n’étaient « pas au courant des vols annulés et que des vols vers les États-Unis étaient partis récemment », mais des passagers ont signalé des retards importants.

L’incident de mercredi est la deuxième crise importante à frapper l’aviation américaine en quelques semaines. Une énorme tempête hivernale au cours des fêtes de fin d’année a provoqué d’importantes perturbations et a touché des milliers de passagers. Les avions aux Etats-Unis sont bloqués au sol et la situation semble n’avancer que lentement…

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Déjà titulaire du CCA ?
PNC en compagnie ?
En recherche de compagnie ?
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 27 372 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages