7 février 2023
easyJet Airbus A320

Airbus A320 easyJet © easyJet

easyJet, vol dérouté

Vol easyJet dérouté suite à une alerte à la bombe…

Partages

Le dimanche 4 décembre, un vol d’easyJet reliant Cracovie à Bristol a été dérouté vers Prague. Cela suite à une alerte pour une « possible bombe » à bord. L’avion a atterri en toute sécurité à 22h50 et les techniciens anti-bombe ont balayé l’avion à la recherche d’explosifs. Aucune menace n’a été retrouvé et l’avion a poursuivi sa route vers sa destination le lundi 5 décembre.

Vol easyJet dérouté peu après le décollage

Le vol EZY6276, opéré par un A320neo immatriculé G-UZHW, a décollé de l’aéroport international Jean-Paul II de Cracovie pour l’aéroport de Bristol. La durée de vol estimée est d’un peu plus de deux heures et 30 minutes. Après environ 20 minutes de vol l’équipage a viré vers le sud-ouest pour dérouter le vol vers Prague. L’aéroport a confirmé l’atterrissage d’urgence dans un tweet publié peu après minuit.

Publicités

Il précise en outre qu’aucun objet dangereux n’a été retrouvé à bord à l’issue de l’inspection. On ne sait toujours pas comment l’alerte à la bombe a été reçue.

Pendant ce temps, un porte-parole du transporteur à bas prix a déclaré que l’avion avait été détourné par « mesure de sécurité préventive » et a partagé la déclaration suivante,

« Le vol a été retardé pendant la nuit à Prague où les clients ont été hébergés à l’hôtel. Ils partiront plus tard dans la journée. Nous prenons au sérieux toute menace à la sécurité et travaillons en étroite collaboration avec la police et les agences de sécurité. La sûreté et la sécurité des passagers et de l’équipage est la priorité absolue d’easyJet, et nous tenons à remercier les passagers pour leur compréhension. »

Quantité alarmante de menaces au cours des deux dernières années

En octobre, un vol easyJet à destination de Stansted a également fait l’objet d’une alerte à la bombe avant le départ, ce qui a provoqué de graves perturbations dans le trafic de l’aéroport de Londres.

Au cours des deux dernières années, c’est le rival d’easyJet, Ryanair, qui a été en proie à des alertes à la bombe et à des déroutements. En juillet 2020, un vol Ryanair de Cracovie à Dublin a dû être escorté par deux avions de chasse Typhoon de la Royal Air Force jusqu’à Londres Stansted. Moins d’une semaine plus tard, il l’un des 737 Ryanair a été fouillé par l’escouade anti-bombes après son atterrissage à l’aéroport d’Oslo Gardermoen. En 2021, cela s’est reproduit, provoquant cette fois le déroutement d’un vol vers Berlin.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Déjà titulaire du CCA ?
PNC en compagnie ?
En recherche de compagnie ?
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 27 372 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages