4 août 2020
Air France et la réforme des retraites

Air France Boeing 787 © Air France

Air France, SNCF et l’écologie

Air France a reçu, suite à la crise du coronavirus, 7 milliards d’euros dont 4 en provenance de l’État via un PGE.

Partages

Air France a reçu, suite à la crise du coronavirus, 7 milliards d’euros dont 4 en provenance de l’État via un PGE. Combien avons-nous entendu de hurlements, de voix s’élever contre cette dépense de l’État pour une entreprise privée… La SNCF, vous connaissez ?

La SNCF est une entreprise privée depuis le 01 janvier 2020. C’est une société anonyme à capitaux publics pour être précis. L’État détient intégralement SNCF et le capital n’est pas cessible. La nomenclature du groupe est la suivante :

  • SNCF (la société mère)
  • SNCF Réseau
  • SNCF Gares & Connexions
  • Fret SNCF
  • SNCF Voyageurs.  
  • Geodis et Keolis sont rattachées à la société mère SNCF

La SNCF vient de transférer une partie de sa dette à l’État français. Sur presque 55 milliards de dette, vous et moi, allons reprendre 25 milliards à notre charge en 2020 et 10 en 2022.

L’État subventionne la SNCF chaque année

Hier, le secrétaire d’État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a indiqué que l’État français apportait 15 milliards par an au 35 milliards de chiffre d’affaires du groupe.

La SNCF n’a pour ainsi dire jamais gagné d’argent depuis des décennies et fonctionne grâce aux deniers publics et a la dette. En 2016 elle a été bénéficiaire de 567 millions, soyons honnêtes ! La cour des comptes avait, il y a plusieurs années, souligné que le déficit de la SNCF équivalait à la moitié de son chiffre d’affaires !

Donc, l’État a prêté 7 milliards à Air France et c’est la révolution. Mais, concernant les milliards pour la SNCF, rien, pas le moindre soulèvement sur les réseaux sociaux…

Ah oui, le train c’est la peuple et c’est écologique. L’avion un moyen de transport pour les riches et hyper polluant. Air France doit être sacrifié au nom de l’écologie !

Air France pollue, le train c’est écolo !

Posons-nous les bonnes questions et laissons à chacun la possibilité d’y répondre. A votre avis, quelle est l’empreinte écologique de la réalisation d’une ligne LGV ? Les réacteurs nucléaires sont fermés mais il faut de l’électricité pour faire rouler un train (ou du gasoil !) et la consommation électrique augmente donc, on fait comme les allemands et on redémarre les centrales à charbon ?

En France 70.6% de notre électricité est nucléaire donc avec aucune émission de polluants, en Allemagne 24% de la production est au charbon, pas très écolo non !

Si les experts se battent pour savoir qui est le plus vertueux c’est bien que, au pire, la différence est minime

La politique politicienne

Mais voilà, les riches prennent l’avion et le peuple prend le train. Affirmation fausse mais tellement ancrée qu’il sera dur de faire changer les mentalités. Donc, avec cette « magnifique » vague écolo-bobo pro décroissance qui pointe le bout de son nez il faut tenir. Quoi de mieux que de sacrifier une partie de l’activité de la compagnie Air France sur l’hôtel de l’écologie ? Le peuple apprécie sans regarder plus loin. Combien d’écolo-bobo savent qu’un Airbus A320 avec un remplissage d’environ 80% et un pilote formé aux procédures d’économie de pétrole c’est 3.2 litre au 100 kilomètre par passager ? Trouver moi une voiture avec ce chiffre ? Et pas de « oui mais en voiture on est 5 » car regarder qui roule en semaine sur l’autoroute et au mieux vous verrez 2 passagers !

Et l’économie ?

Air France, et le transport aérien en général, représente 81 milliards d’euros d’apport au PIB et 1,14 million d’emplois (incluant les effets induits). Air France c’est aux alentours de 1.5% du PIB, pas négligeable non ?

A cote de cela la SNCF a plombé la dette française et continue à y participer chaque année…

Que la planète ait besoin de prise de conscience, OK. Qu’il faille modifier certaines habitudes pour préserver l’environnement, OK. Mais taper sur le bouc émissaire juste pour que certains se donnent bonne conscience sans regarder plus loin que demain c’est dangereux et peut être même criminel. A moins de vouloir laisser aux générations futures une société comme celle de nos arrières, arrière, arrière… grand parents, lopin de terre et cabane au fond du jardin…

Partages

6 thoughts on “Air France, SNCF et l’écologie

  1. Excellent article. Je partage entièrement l’opinion de son auteur. Je suis un inconditionnel de l’aviation, je prendrai l’avion plutôt que le train. Je n’engraisse pas les grévistes professionnels de la SNCF.

  2. Entièrement d’accord avec ce qui est dit dans l’article.
    Pour satisfaire ces bobos/pseudo écolos qui n’ont qu’une idée en tête, nous faire régresser, l’état prend des décisions contraires à toute logique (cf aussi les décisions de Hidalgo et des maires écolos fraîchement élus).
    Jusqu’à présent les voyageurs avaient le choix de leur transport sur un trajet comme Marseille/Paris, maintenant c’est terminé, des éminences grises ont décidé pour nous.
    La France est un pays qui stagne et bientôt nous reculerons encore d’un cran dans notre niveau de puissance mondiale car on fait des choses contraires à toute logique.
    Il suffit de voir le crédit que le gouvernement prête aux « 150 citoyens » qui ont soumis leurs propositions : tout est fait pour limiter voire stopper les progrès industriels.

  3. Je suis pnc et dans les premier impactés.
    Néanmoins soit on pense écologie et l’humanité en a bien besoin, soit on laisse tout crever.
    Perso je m’en taperai presque j’ai 50 balais et pas d’enfants.
    Mais bon. Il faut réagir non ???

  4. chers collègues de l’ aérien, un bon conseil :

    abstenez-vous de parler de la SNCF quand vous n’y connaissez rien !!!

    on peu aussi parler des grèves d’AF …

    B.R.
    PNC AF retraité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 243 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages