French Bee va bien, elle ! – PNC Contact
mercredi 23 janvier 2019

Frenchblue © DR

French Bee va bien, elle !

French Bee est une compagnie aérienne lowcost long-courrier française.

French Bee est une compagnie aérienne lowcost long-courrier française qui va bien. A l’heure ou beaucoup de compagnie de ce type sont en difficulté French Bee poursuit sereinement son développement.

Norwegian, Primera ou encore Wow Air ont disparu ou sont en difficulté financière. Ce n’est pas le cas pour French Bee, petite sœur d’Air Caraïbes. Malgré la hausse du pétrole et la guerre des prix qui fait rage elle maintient le cap et le succès est bien là.

Marc Rochet, mythique patron de l’aérien actuellement en poste chez French Bee, a indiqué :

En termes financiers, nous sommes autour de l’équilibre et nous devrions terminer l’année avec plus de 350.000 passagers, contre 168.000 en 2017. Toutefois, nous restons prudents. L’actualité nous rappelle qu’on ne peut pas faire n’importe quoi.

Il reste vigilant et regarde le secteur pour ne pas faire les erreurs de ses concurrents sur ce nouveau marché du lowcost long courrier. Il y a trois règles à respecter selon lui :

La première est de chasser la complexité, en évitant d’exploiter plusieurs modèles d’avions. On ne peut pas mélanger des 787 et des 737 comme l’a fait Norwegian sans générer des surcoûts. Si Ryanair et easyJet ne se sont pas lancés dans le long-courrier, c’est qu’il y a une raison !

Les Echos

La deuxième règle est de garder un rythme de croissance limitée. En ce qui nous concerne, nous avons convenu avec Jean-Paul Dubreuil de ne pas ajouter plus d’un appareil par an.  Car il est illusoire de croire qu’il est possible de rentabiliser une nouvelle ligne dès la première année. A moins d’avoir une montagne de cash, il n’est donc pas possible de multiplier les ouvertures de lignes. 

Les Echos

La troisième règle est de bien choisir les routes, car toutes ne permettent pas de faire du low cost, souligne le président de French Bee. Si nous avons choisi de démarrer sur l’axe Métropole/La Réunion, c’est qu’on y trouve 1,2 million de passagers par an. Et si nous avons ajouté Papeete, c’est qu’il y avait là une situation de duopole favorable à l’arrivée d’un concurrent.

Les Echo

Premier Airbus A350

French Bee a reçu son premier Airbus A350 il y a peu et nous étions convié à aller chercher l’avion avec leurs équipes, article disponible ici : https://www.pnc-contact.com/2017/08/22/french-blue-recoit-son-a350-xwb

French Bee, avec une politique de croissance mesurée semble donc bien plus a même de supporter les aléas du secteur que certaines de ses concurrentes qui ont sans doute été trop optimistes, a suivre…

Partages

3 thoughts on “French Bee va bien, elle !

  1. je conseille a marc rochet de donner des consignes a ses pilotes de ne pas survoler les pays autour de la syrie car l’armée israelienne utilise les avions de ligne commerciaux pour se cacher du systeme de defense russe s-300 installé en syrie !!!!

  2. Un autre point a ne pas negliger : ne pas survoler israel et ses alentours car son armee de l’air utilise les avions de ligne commerciaux pour eviter le systeme de defense syrien.ils ont deja cause un crash le mois dernier !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 56 747 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages