19 octobre 2020
Air France 320 reverse

Air France 320 reverse © Air France

Air France, feu moteur

Un Airbus A321 de la compagnie aérienne Air France a été contraint de faire demi-tour pour se poser à Orly hier peu après le décollage.

Partages
Air-France-Airbus-A320
Air France Airbus A320 © Air France

Un Airbus A321 de la compagnie aérienne Air France a été contraint de faire demi-tour pour se poser à Orly hier peu après le décollage.

L’appareil, immatriculé F-GTAP, qui effectuait le vol AF6252 à destination de Bordeaux Mérignac a décollé a 07.20. Peu de temps après une alarme feu moteur a retendit et les pilotes ont décidé de se représenter pour atterrir en urgence à Orly.

L’appareil et ses passagers se sont posés sans autre encombre. L’avion va être inspecté et les passagers ont été acheminés peu de temps après.

Sans doute une petite frayeur pour les hôtesses de l’air et stewards à bord qui, dans ce genre de situation, doivent garder leur calme et le sourire.

Partages

7 thoughts on “Air France, feu moteur

  1. le decollage est la phase la plus critique pour un avion alors quand un probleme survient faut etre tres reactif,en plus le tap est dans les derniers mis en service je pense !!!

  2. @sukhoi 27 : Je ne vois pas en quoi la date de mise en service peut influer ? Les avions et leurs moteurs sont révisés à intervalles réguliers et le moteur qui a dysfonctionné n’est certainement pas celui qui était monté sur l’avion lors de sa réception.

    Par ailleurs, je ne suis pas certain qu’il y ait eu feu, ayant plutôt entendu parler de pompage.
    Quoi qu’il en soit, il est hallucinant de voir les titres de certains journaux. Je rappelle que les décollages sont calculés systématiquement en prenant en compte la panne d’un moteur au moment le plus critique. Les avions volent très bien avec un moteur en panne et les équipages (PNT et PNC) sont préparés pour traiter ce genre d’incident. Dans ce cas là, la réaction de l’équipage a été excellente, l’image FlightRadar en atteste car le tour de piste a été très rapide.

  3. J’ai deux collègues qui étaient à bord et ils m’ont confirmé le feu moteur.
    Les passagers assis à droite de l’appareil ont pu voir les flammes sortir du réacteur.

    Préalablement ils ont entendu plusieurs bruits d’explosion juste après le décollage.

    1. Il n’y a pas eu de feu moteur mais ce dernier a subi un pompage aérodynamique au moment du décollage. Cela se traduit par des flammes à l’arrière de la tuyère sans conséquences pour l’avion et donc sans impact sur la sécurité des vols. D’ailleurs, le moteur est resté en fonctionnement jusqu’au retour au parking.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 32 808 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages