jeu. Nov 14th, 2019

PN Air France © Air France

Air France, le RSKO plonge

Air France ne va pas si bien que cela malgré ce que chante haut et fort certains syndicats pour justifier leurs positions vis-à-vis des efforts demandés par la direction du groupe Air France – KLM.

Partages
Boeing 777 Air France © Air France
Boeing 777 Air France © Air France

Air France ne va pas si bien que cela malgré ce que chantent haut et fort certains syndicats pour justifier leurs positions vis-à-vis des efforts demandés par la direction du groupe Air France – KLM.

Air France – KLM a publié ses chiffres pour le mois de juin 2016. Pour Air France le trafic passager a baissé de 1.9% avec des capacités, hors grève, stables. Sur long courrier le coefficient de remplissage est en légère baisse et il est stable sur le court et moyen-courrier.

Ce qui est plus inquiétant c’est l’effondrement du RSKO (Recette unitaire par siège au kilomètre) qui plonge de 5% en juin. Là on ne parle pas passager, on parle cash, on parle recette ! Quand en juin 2015 un siège vous rapportait 100 euros par kilomètre, en juin 2016 il ne vous en rapporte plus que 95 euros. Ce chiffre est « hors Transavia ». Selon la compagnie aérienne c’est la conséquence;

d’un déséquilibre croissant entre l’offre et la demande sur les différentes régions du réseau ainsi que d’un affaiblissement des flux vers la France.

Transavia continue de progresser avec une hausse de 19.4% du nombre de passagers transportés en juin 2016 pour une capacité en hausse de seulement 10.5%. Cela explique sans doute la fatigue des hôtesses de l’air et stewards de Transavia qui tourne avec des plannings de 90 heures de vol par mois. Pour le groupe dans son ensemble c’est une hausse du nombre de passagers transportés de 1% avec 8.3 millions de personnes transportées.

 

Partages

2 thoughts on “Air France, le RSKO plonge

  1. Petite précision : le remplissage des avions Transavia n’a que peu à voir avec la fatigue des PNC (le service est réduit). Celle-ci est par contre directement liée au nombre d’heures effectuées qui dépendent de leurs accords…

    1. « Cela explique sans doute la fatigue des hôtesses de l’air et stewards de Transavia qui tourne avec des plannings de 90 heures de vol par mois. »
      C’est un peu ce qui est écrit en effet 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 862 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages