6 août 2020
air france diffamation

Boeing 777 Air France © Patrick Cardinal

Air France: programme hiver 2012 -2013

Peu de changement cet hiver…

Partages
Boeing 777 Air France © Patrick Cardinal

Évoluant dans un environnement économique incertain, le groupe Air France-KLM a fait le choix, pour la saison hiver 2012-13, du 28/10/2012 au 23/03/2013, de stabiliser son offre* par rapport à l’hiver 2011-12, avec une évolution de +0,5% sur le long-courrier et -0,5% sur le moyen-courrier.

Stabilité de l’offre* d’Air France : -0,1% en long-courrier et -0,5% en moyen-courrier 

Pour son programme hiver, Air France adapte son programme de vols aux évolutions des divers marchés et affiche une offre* stable (-0,3%) par rapport à l’hiver 2011-12.

Sur le réseau long-courrier, l’offre est stable à -0,1%. Air France redéploie son activité vers l’Asie (+4,5%), l’Afrique (+3,9%) et les Caraïbes (+3,1%). Cette croissance, qui est réalisée essentiellement via une augmentation de la capacité moyenne des avions, est concentrée sur les destinations à « saisonnalité hiver » où la demande est plus forte en hiver qu’en été. Air France reprend par exemple cet hiver les liaisons saisonnières inaugurées l’année dernière vers Le Cap et Cancun. En Asie, Air France continuera à desservir Singapour en Airbus A380 et augmentera ses fréquences vers Shanghai. En Amérique du nord, l’offre* reste pratiquement stable (-0,7%).

Sur le réseau moyen-courrier, l’offre est en légère décroissance (-0,5%), avec une baisse de l’offre internationale (-1,3%) et une croissance de l’offre domestique (+1%). L’ouverture des bases de Nice et de Toulouse au printemps 2012 a créé de l’activité supplémentaire, tandis que l’activité opérée par les partenaires régionaux du Groupe Air France se réduit.

Premières applications de Transform 2015

La mise en place du programme hiver permet à Air France de mettre en œuvre les premières mesures de son plan de transformation :

La saisonnalisation du programme des bases de Marseille, Toulouse et Nice 

Dans le cadre du plan Transform, Air France favorise une gestion dynamique et pragmatique de son offre de vols. La création des bases de province a permis à Air France d’attirer une clientèle à dominante loisirs à destination de la France, de l’Europe et du bassin méditerranéen. Ce trafic étant marqué par une forte saisonnalité, l’offre proposée à l’hiver 2012-13 s’adapte à une demande moins forte en hiver qu’en été et se traduit par des interruptions de dessertes et des réductions de fréquences au départ des bases.

Une montée en gamme de la flotte long-courrier 

La saison hiver 2012-13 verra une montée en gamme significative du service proposé à bord des appareils long-courriers d’Air France. Les 7 Boeing 747 d’Air France sont désormais tous équipés des sièges long-courriers dernière génération en cabine Business et proposent la vidéo à la demande dans toutes les classes. Ces appareils desserviront, entre autres, Rio de Janeiro, Mexico et Montréal.

La classe Premium Economy est désormais disponible sur 98 avions long-courrier, représentant l’ensemble de la flotte à l’exception des 7 Boeing 747-400.

Des arrivées plus agréables pour les vols long-courriers du petit matin

Pour limiter la saturation des salles de livraison bagages et du contrôle d’immigration aux arrivées du Terminal 2E à Paris-CDG, Air France va étendre les plages horaires des arrivées de ses vols long-courriers de 05h30 à 06h55 (au lieu de 05h30 à 06h10). Ceci se traduira rapidement par l’amélioration de la qualité de service, diminuant les temps d’attente à l’arrivée et facilitant les correspondances. Une phase de test est mise en œuvre à l’hiver 2012 sur un nombre limité de vols, pour un déploiement complet à l’été 2013.

« Air France est en mouvement et l’évolution de notre offre témoigne des premières avancées du plan de transformation de la Compagnie. Nous rationalisons notre programme pour l’adapter au mieux à la conjoncture actuelle tout en repositionnant notre offre pour mieux servir nos clients. Ainsi, dès cet hiver, les passagers des vols moyen-courriers pourront bénéficier de nouveaux services, avec une restauration à bord revue et plus de flexibilité dans leur voyage. Notre plan s’inscrit ainsi dans une vraie dynamique sur le long terme. » a déclaré Alexandre de Juniac, président-directeur général d’Air France.

Le programme long-courrier (-0,1%)

La croissance est concentrée sur l’Asie (+4,5%), l’Afrique (+3,9%), et les Caraïbes (+3,1%).

Stabilisation et rationalisation de l’offre sur l’Amérique du Nord 

En Amérique du Nord, l’offre est quasiment stable (-0,7%).

Dans le cadre de la JV transatlantique, Air France reprend une des deux fréquences Paris-Atlanta opérées par Delta l’hiver dernier, et dessert ainsi la capitale de la Georgie en propre à raison de deux fréquences par jour.

Dans le cadre de la rationalisation de sa flotte, Air France propose une desserte quotidienne de Washington en A380.

La Compagnie augmente par ailleurs son offre saisonnière sur Cancun avec l’ajout d’une 4e fréquence en B777-300.

Redéploiement de l’activité vers l’Asie et l’Afrique

En Amérique Latine, Air France réduit son offre en sièges (-2,9%) du fait de la réduction de la taille des appareils desservant Caracas (A340 en remplacement de B777-200 et B777-300) et de l’ajustement de la desserte de Lima (3 vols hebdomadaires en B777-200 au lieu de 5 l’hiver dernier).

L’Asie enregistre la plus forte croissance d’offre (+4,5%).

La Compagnie introduit une 13e fréquence sur Shanghai. Globalement, son programme sur l’Asie s’inscrit dans la continuité de l’été 2012 : A380 sur Singapour, desserte de Wuhan à raison de 3 vols hebdomadaires, vol de nuit sur Pékin, adaptation des dessertes de Bangkok et de Phnom Penh,…

Dans les Caraïbes, Air France enregistre une croissance d’offre de +3,1%, qui s’explique par la mise en ligne de B777-300 de plus grande capacité sur la République Dominicaine et La Havane.

En revanche dans l’Océan Indien, Air France réduit significativement son offre en sièges (-12,9%).

La suspension de la desserte de Mahé en partage de codes avec Air Seychelles (en raison de l’arrêt des opérations d’Air Seychelles vers Paris-CDG) contribue à la baisse de l’offre dans cette région. Par ailleurs, la Compagnie modifie son offre sur Maurice en substituant aux B747 opérés l’hiver dernier des modules B777-300. Enfin, sur Antananarivo, Air France adapte son offre avec 3 fréquences opérées en B777-200 au lieu de 5 fréquences opérées en A340.

En Afrique, Air France enregistre une croissance d’offre de  +3,9%.

L’offre est augmentée sur Lomé et Kinshasa. Dans la continuité du programme été, Air France confirme l’affectation de deux A330 pour la desserte du Nigeria : la desserte quotidienne d’Abuja s’effectue toujours en continuation sur Port-Harcourt, et la desserte de Lagos demeure quotidienne. Enfin, les structures des dessertes de N’Djaména (3 fréquences hebdomadaires opérées en A330) et de Malabo (1 fréquence quotidienne opérée en B777-200 en continuation de Douala) sont confirmées.

Une adaptation permanente de l’offre à la demande au Proche et Moyen-Orient, en particulier dans les zones touchées par des crises politiques

Au Proche et Moyen-Orient, Air France réduit significativement son offre en sièges (-14,7%).

En plus de l’arrêt de la desserte d’Abu Dhabi, les opérations sur Damas restent suspendues. La desserte de l’Arabie Saoudite a en outre été modifiée depuis septembre dernier, avec en particulier la suspension des opérations en propre d’Air France vers Jeddah (qui sera désormais proposée en partage de codes avec Saudi Arabian), et l’augmentation des fréquences proposées vers Riyad (5 fréquences hebdomadaires au lieu de 3).

Le programme moyen courrier international (-1,3%)

Sur le moyen courrier, l’offre est en recul par rapport à l’hiver dernier.

Au départ de Paris-CDG, dans la continuité de l’été 2012, les dessertes de Leipzig (2 fréquences quotidiennes) et d’Oviedo (3 fréquences quotidiennes) sont suspendues.

Par rapport à l’hiver dernier, la Compagnie retire en outre 1 fréquence quotidienne sur Vigo (2 vols/jour), Athènes (2 vols/jour) et Londres (7 vols/jour, et 8 vols/jour les lundis, jeudis et samedis). Enfin, depuis l’arrêt des opérations de Malev, la desserte de Budapest est assurée à raison de 3 vols quotidiens au lieu de 6.

Sur les lignes transversales européennes, la desserte Anvers-Manchester est suspendue depuis le 17 septembre 2012. En revanche, au départ de London-City, les dessertes sont renforcées avec l’ajout d’une fréquence quotidienne vers Edimbourg (4 vols/jour) et vers Dublin (6 vols/jour).

Au départ des régions françaises hors bases de province, les nouvelles dessertes de Strasbourg-Vienne (3 vols hebdomadaire), Strasbourg-Venise (2 vols hebdomadaires) et Strasbourg-Rome (4 vols hebdomadaires), toutes lancées à l’été, se prolongent à l’hiver. En revanche, la suppression des lignes Lyon-Hambourg, Lyon-Birmingham, Clermont-Ferrand-Amsterdam et Bordeaux-Lisbonne est confirmée à l’hiver. En plus des autres ajustements effectués à l’été 2012, les principales nouveautés par rapport à l’hiver dernier sont au départ de Lyon, où s’ouvrent les dessertes de Budapest (3 vols hebdomadaires) et de Goteborg (1 vol quotidien), tandis qu’une fréquence quotidienne est retirée sur Stuttgart et sur Venise, chacune étant désormais desservie à raison de 2 vols quotidiens. Enfin, la desserte de Lyon-Amsterdam est reprise par KLM.

Le programme domestique hors bases de province (+1%)

Au départ de Paris-Orly, dans la continuité de l’été, Air France renforce sa desserte sur les « navettes » de Toulouse (27 vols/jour) et de Nice (19 vols/jour soit 1 de plus qu’à l’hiver dernier), tandis qu’elle ajuste son offre vers Mulhouse (5 vols/jour). Par ailleurs, la desserte de Brest est densifiée, avec le passage de 6 fréquences quotidiennes (5 Airbus et 1 CRJ-100) à 8 fréquences opérées en CRJ-100.

Au départ de Paris-CDG, dans la continuité de l’été, la Compagnie ajoute une fréquence quotidienne vers Toulouse et Nice (7 vols/jour pour chacune) par rapport à l’hiver dernier.

Au départ des régions françaises, en plus des ajustements effectués à l’été 2012, la desserte de Nantes-Clermont-Ferrand est suspendue depuis le 1er septembre dernier.

Le programme au départ des bases de province

Pour intégrer la saisonnalité du trafic dans l’offre proposée de/vers les Bases, Air France a redimensionné son offre pour l’hiver.

Au départ de Marseille, les dessertes d’Hambourg, de Copenhague, d’Istanbul et de Brest sont ainsi suspendues, tandis que les fréquences hebdomadaires sur Tunis, Athènes, Casablanca et Prague sont réduites. En revanche, la Compagnie reprend la desserte d’Amsterdam à raison de 3 vols quotidiens.

Au départ de Toulouse, les dessertes de Berlin, Vienne, Milan, Athènes et Malaga sont suspendues tandis que les fréquences hebdomadaires sur Hambourg, Prague et Istanbul sont réduites.

Enfin, au départ de Nice, la desserte de Naples est suspendue tandis que les fréquences hebdomadaires sur Lyon, Venise, Athènes et la « navette » Orly sont réduites.

Source: Air France
 
Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 254 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages