6 août 2020

Airbus A380-800 © Air France

Air France, plan Léopard

Partages
Airbus A380-800 Air France

Baptisé « plan Léopard », la contre-offensive africaine d’Air  France passe par la poursuivre de l’augmentation de l’offre et la mise en place du meilleur de sa gamme.

L’heure est décidément à la contreoffensive tous azimuts chez Air France. Parallèlement aux réflexions en cours sur les moyens de répliquer aux compagnies low cost sur son réseau moyencourrier – qui devraient déboucher sur un premier projet dans le courant du mois d’octobre, selon un document interne dévoilé vendredi par l’AFP -Air France prépare également une riposte à l’expansion du groupe Lufthansa en Afrique sub-saharienne, sous le nom de code de plan Léopard. Une appellation qui n’est autre que celle choisie par l’armée française en 1978 pour l’opération de Kolwezi.

Elaboré en grand secret, ce plan aux accents guerriers devrait se traduire par une augmentation de l’offre sur l’Afrique noire au prochain programme d’hiver, avec l’ajout de deux destinations « pétrolières » : Bata en Guinée équatoriale et Port-Gentil au Gabon. Bata, qui sera desservie deux fois par semaine, avait déjà été annoncée pour cet été, mais n’avait pu être inaugurée faute d’autorisation gouvernementale. Air France devrait augmenter ses fréquences sur plusieurs destinations comme Malabo (Guinée équatoriale), Libreville (Gabon) et Luanda (Angola).

Part de marché dominante

La compagnie poursuit le déploiement de sa classe intermédiaire Premium Voyageurs sur le réseau africain, qui est l’un des premiers à avoir bénéficié d’une desserte en A380, sur Johannesburg. Soit au total une augmentation de l’offre d’environ 3 %, qui s’ajoute aux 2,9 % ajoutés au dernier programme d’été, alors que l’offre long-courrier d’Air France-KLM est restée globalement stable depuis de 2008.

Autant d’efforts destinés à protéger une part de marché toujours dominante, mais désormais très menacée. Longtemps resté à l’écart de la concurrence, après la faillite d’Air Afrique au début des années 1990 et les déboires de Sabena et Swissair, le réseau africain d’Air France doit en effet faire face à une offensive d’envergure de Lufthansa, depuis que ce dernier a racheté Swiss Brussels Airlines et Austrian. Si l’Afrique subsaharienne reste le réseau d’Air France offrant le meilleur taux de marge, ce chiffre – non communiqué -est en piqué depuis deux ans, selon un document interne. Le groupe allemand, qui vient de lancer un site en français spécialement dédié à son offre africaine (partirenafrique.com), revendique même « l’offre la plus complète entre la France et l’Afrique », avec pas moins de 40  destinations en correspondance avec ses vols sur la France, contre 34 en direct pour Air France et KLM. A l’instar d’Air France, Lufthansa vient également de mettre en service l’un de ses premiers A380 sur Johnannesburg, qui devient ainsi l’une des rares destinations, avec Tokyo, à voir s’affronter deux A380.

Source: Bruno Trédevic pour lesechos.fr

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 265 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages