31 mars 2020
Ryanair et fumée

© Provided by Extra.ie

Fumée sur un vol Ryanair

Un avion Ryanair se pose en urgence après l’apparition d’une fumée épaisse en cabine peu de temps après le décollage.

Partages

Un avion Ryanair se pose en urgence après l’apparition d’une fumée épaisse en cabine peu de temps après le décollage.

Le Boeing 737-800 de la compagnie aérienne Ryanair qui effectuait un vol entre Bucarest et Londres a entrepris un atterrissage d’urgence après que la cabine ait été envahi par une épaisse fumée. L’avion se trouvait environ à 5 000 pieds quand l’incident est survenu. Les passagers ont commencé à paniquer, se lever et crier.

Comme toujours dans ce type de situation certain ont filmé. Vous trouverez ci-dessous le lien Twitter vers une vidéo de la scène.

Selon un des passagers présent à bord de l’appareil Ryanair :

C’était vraiment une expérience traumatisante. On ne voyait plus ce qu’il se passait deux rangées devant nous. C’était le chaos, l’équipage était silencieux. Nous n’avons même pas vu les masques à oxygène qui auraient normalement dû tomber. J’ai eu vraiment peur.

Le Boeing 737 de Ryanair a pu atterrir en urgence à Bucarest et une grande majorité des passagers a pris un autre avion vers Londres malgré le stress due a la fumée lors du vol precedent.

Selon la compagnie aérienne Ryanair cette fumée serait la conséquence d’un dégivrage en urgence de l’appareil.

C’est peut-être pour cette raison que le liquide de dégivrage est arrivé dans le système de climatisation.

Ryanair a ouvert une enquête interne pour déterminer la provenance exacte de cette fumée dans l’avion.

Partages

8 thoughts on “Fumée sur un vol Ryanair

    1. Les masques ne devraient surtout pas tomber, sinon explosion dans l’air . Fumée = feu qqpart et oxygen + heat + fuel = Feu
      Heat + fuel = pas de feu (en retirant un de ces 3 éléments , on a plus de feu ) et cest ce qu’a fait le pilote… bravo commandant

  1. Cela m’est arrivé des décennies en arrière… mais les pax étaient restés calmes et le temps de faire demi tour, tout le monde avait suivi notre conseil et s’était posé un tissus sur le nez..
    La cause? De l’huile passée dans le conditionnement d’air…
    Nous avons pris une heure de retard avons redecollé et ça a recommencé moins dense cette fois… les pilotes ont donné le choix aux pax de revenir ou de continuer sachant qu’il n’y avait pas de danger… ils ont tous décidé de continuer… un seul pax avait refusé d’embarquer après le retour au parking.. les autres étaient restés confiants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !


Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 167 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Partages